Bourse Zurich: le SMI finit en dessus des 8500 points, grâce à ses poids lourds

Zurich (awp) - La Bourse suisse a fini la semaine sur une note nettement positive. Le SMI est repassé en dessus de la barre des 8500 points en clôture, porté par ses poids lourds défensifs. Selon un analyste, les investisseurs observent une certaine prudence dans l'optique d'éventuels prochains relèvements de taux aux Etats-Unis inquiètent, selon un analyste.


A New York, Wall Street Wall Street évoluait en légère baisse en début de séance, prudente après avoir beaucoup progressé et à la veille d'un week-end prolongé (President's Day lundi). "Les marchés semblent méditer la hausse récente et être aux prises avec les incertitudes monétaires et politiques des deux côtés de l'Atlantique", ont commenté les courtiers de Charles Schwab dans une note.


La promesse par le président américain Donald Trump d'une réforme fiscale "phénoménale" avait déclenché un bond de Wall Street la semaine dernière mais ce moteur semble désormais s'essouffler dans l'attente de précisions, suscitant des doutes sur les marchés.


"Il y a des informations indiquant un désaccord (parmi les républicains) sur l'intégration d'une taxe à la frontière", a relevé Patrick O'Hare de Briefing dans une note. "Tout le monde va devoir attendre pour savoir si ça passe, mais l'humeur du jour c'est que ce point de tension pourrait reporter, ou même faire dérailler, la réforme fiscale", a-t-il détaillé.


Le SMI a terminé en hausse de 0,46% à 8506,49 points. Sur l'ensemble de la semaine, l'indice phare de SIX a progressé de 0,6%. Le SLI a fini vendredi en hausse de 0,03% à 1347,80 points et le SPI a gagné 0,39% à 9308,74 points. Sur les 30 valeurs vedettes, treize ont avancé, quinze ont reculé, Sika et Lonza ont fini stables.


Avec un gain de 1,9%, Nestlé a soutenu l'indice. L'action du géant de Vevey a profité des avances faites par le géant américain Kraft au conglomérat néerlando-britannique Unilever. Ce dernier, spécialisé dans l'agroalimentaire et les cosmétiques, a cependant refusé un rapprochement entre les mastodontes. Cette annonce a relancé les spéculations sur les mégafusions dans le secteur.


L'action Nestlé avait nettement reculé la veille dans le sillage de résultats jugés décevants et de prévisions prudentes. Plusieurs analystes ont revu leur copie et, pour la plupart, légèrement abaissé l'objectif de cours. Les recommandations d'achat continuent cependant de l'emporter.


Les deux poids lourds pharma Novartis (+1,1%) et Roche (+0,3%) ont aussi soutenu l'indice. Les analystes de Jefferies ont relevé l'objectif de cours et confirmé "buy" pour les deux titres. A propos de Roche, le marché attend toujours les résultats de l'étude Aphinity sur le cancer du sein, et pour Novartis les chiffres d'affaires du médicament pour le coeur Entresto, ont-ils commenté.


Meilleure performance du jour, Clariant (+2,2%) avait nettement reculé la veille dans le sillage de ses résultats annuels mitigés, remontait la pente. Goldman Sachs a relevé sa recommandation à "buy", après "neutral", et relevé son objectif de cours, saluant l'amélioration de la qualité des revenus et des perspectives de croissance honorables. Bernstein a légèrement relevé l'objectif, mais maintient "underperform", tandis que Deutsche Bank reste à "hold" tout en remontant d'un franc l'objectif de cours.


Aux bancaires, Credit Suisse (+1,0%) a profité de commentaires élogieux de Morgan Stanley et de Bank of America Merrill Lynch. UBS (-0,8%) et Julius Bär (-0,9%) ont en revanche perdu du terrain.


Aryzta (+1,1%) a changé de direction dans l'après-midi et a encore progressé. Le titre s'est un peu redressé ces dernières séances après l'annonce du coup de balai à la direction du début de semaine.


Dans le camp des perdants, Richemont a fini en baisse de 2,0%, lanterne rouge. Dufry a perdu 1,7%, Bâloise 1,2%, LafargeHolcim 1,0% et ABB 0,8%.


Sur le marché élargi, BB Biotech (+0,1%) a confirmé son avertissement sur lourdes pertes avec la publication de son rapport définitif. Cembra Money Bank (+0,4%) entend racheter la société de recouvrement vaudoise Swissbilling pour "moins de 10 mio CHF". Vontobel évoque une transaction raisonnable.


Au lendemain des chiffres, Straumann (+4,1%) a bien progressé, plusieurs analystes ayant relevé l'objectif de cours.


rp/buc


(AWP / 17.02.2017 18h16)
News les plus lues