Emirates pas intéressé par de nouvelles liaisons malgré la 5e liberté

Zurich (awp) - La compagnie aérienne Emirates n'a "aucun projet immédiat" de nouvelles liaisons au départ de la Suisse, et ce malgré l'entrée en vigueur de la 5ème liberté depuis l'aéroport international de Genève. Cette clause de l'accord bilatéral régissant les relations aériennes entre les deux pays permet d'embarquer des passagers lors de l'escale helvétique, notamment pour des vols transatlantiques. Elle ne s'applique pas à l'aéroport de Zurich, rappelle jeudi le magazine spécialisé "Travel Inside".


Un porte-parole du transporteur émirati a indiqué avoir "pris acte de la décision des autorités suisses portant sur les droits de 5ème liberté permettant le lancement de liaisons transatlantiques", mais ne pas avoir de projet immédiat pour de nouvelles liaisons au départ de Genève, notamment à destination du Mexique ou des Etats-Unis.


Il a ajouté qu'en l'état actuel, la ligne Genève-Dubaï donne "entière satisfaction", en particulier dans le segment premium. Le président d'Emirates, Tim Clark, avait récemment affirmé que cette route était une des plus rentables de l'ensemble du réseau.


"Travel Inside" rapporte également que le Britannique a évoqué une "forte pression" vraisemblablement exercée par "certaines personnes" afin d'éviter que le feu vert ne soit accordé "dans un délai raisonnable". La demande avait été déposée par les Emirats arabes unis (EAU) en mars auprès de l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC).


La 5ème liberté a déjà été utilisée auparavant par Gulf Air et Qatar Airways pour des vols à destination de New York (JFK et Newark) faisant escale à Genève.


buc/al


(AWP / 12.01.2017 10h41)
News les plus lues