Immobilier stable en Suisse, même en cas de hausse des taux (cadre CBRE)

Zurich (awp) - Le secteur immobilier restera une classe d'actifs très stable, même en cas de hausse des taux. "Une hausse des taux d'intérêt signifie que l'économie se porte mieux, tout comme l'emploi et a fortiori l'immobilier", explique Amine Hamdani, membre de la direction et directeur des activités de transaction de CBRE en Suisse, dans un entretien publié lundi dans les colonnes du "Temps".

Selon lui, les investisseurs institutionnels vont continuer de miser sur l'immobilier dans les années à venir. "En Suisse, l'immobilier ne montre aucun signe de spéculation", affirme le jeune cadre. A l'en croire, un immeuble situé au centre-ville, à Lausanne, Zurich ou Genève, est semblable à une obligation de la Confédération en termes de risque pour les investisseurs.

Toutefois, hors des centres et lorsque le taux de vacance dépasse un certain seuil, les choses se compliquent, car les institutionnels ont tendance à se concentrer sur les objets ayant de longs baux. Les immeubles partiellement vacants ou à usage spécifique suscitent plutôt l'intérêt d'investisseurs opportunistes, à l'affût d'opportunités offrant un rendement élevé.

"L'objectif est ici d'acheter, de repositionner l'objet, d'investir, de le relouer et de le remettre sur le marché des institutionnels", explique M. Hamdani. C'est dans ce créneau que l'intermédiation que propose CBRE prend tout son sens. "Nous avons une base de données de plus de 1000 investisseurs et nous savons quel acheteur potentiel cherche quel type d'objet dans quelle région", assure-t-il.

Pour M. Hamdani, le segment logistique est un des plus prometteurs dans l'immobilier suisse ces trois prochaines années, en raison notamment de l'avènement du commerce en ligne et de la globalisation des biens. "L'arrivée d'Amazon en Suisse déclencherait encore davantage d'affaires dans ce domaine", prédit-il.

CBRE est leader en Suisse en nombre de transactions immobilières pour investisseurs professionnels, avec un total de 1,7 mrd CHF en 2016, en forte croissance (+41,7%) par rapport à 2015. Ses clients sont des assurances, des caisses de pension, des fonds cotés, des sociétés immobilières cotées et des grandes fortunes privées. Présent dans 64 pays à travers le monde, le groupe de conseil californien vu son chiffre d'affaires bondir de 20% en 2015, à 10,9 mrd USD.

buc/jh

(AWP / 20.03.2017 14h51)
News les plus lues