Italie: nouveaux patrons chez Leonardo et la Poste italienne

Rome - Le ministère italien de l'Economie a reconduit en fin de semaine les patrons du géant énergétique Enel et de la société pétrolière Eni, mais a changé les têtes du groupe aéronautique Leonardo et de la Poste italienne.

L'Etat, qui détient des participations importantes dans ces groupes cotés en bourse, a publié samedi ses desiderata pour la composition des conseils d'administration qui devront encore être approuvés formellement par les actionnaires.

Les patrons de ces entreprises publiques avaient été auparavant entendus devant une commission parlementaire pour dresser un bilan de leur travail.

Le groupe italien de la défense et de l'aéronautique Leonardo S.p.A. accuse le départ de Mauro Moretti.

Lors de son audition, il avait indiqué avoir trouvé à son arrivée en 2014 "une situation très critique, pesante également économiquement" chez Finmeccanica, rebaptisé cette année Leonardo.

Depuis trois ans, le groupe italien a engagé une importante transformation, qui l'a conduit à céder ses activités de transport, pour se recentrer sur son coeur de métier: l'aérospatiale, la défense et la sécurité.

Mauro Moretti avait été condamné fin janvier en première instance à sept ans de prison pour un accident de train ayant fait 32 morts en 2009 lorsqu'il était à la tête des chemins de fer italiens (FS).

Il sera remplacé à la tête du groupe par Alessandro Profumo, un ex-banquier qui a fait carrière à Unicredit et Monte Paschi Siena.

Francesco Starace, le patron d'Enel, groupe qui a enregistré l'an dernier une hausse de 17% de son bénéfice net, a été maintenu à son poste, une décision qui était attendue.

C'est aussi le cas du patron du groupe Eni, Claudio Descalzi, malgré le fait que le parquet de Milan a récemment demandé son renvoi devant la justice pour des soupçons de corruption dans le cadre de l'attribution d'un bloc pétrolier offshore en 2011 au Nigeria.

Roberta Neri a été également confirmée à la tête de l'Enav, la société italienne chargé du contrôle du trafic aérien qui est majoritairement détenue par l'Etat.

Le gestionnaire du réseau de distribution électrique Terna perd en revanche son président Matteo Del Fante, remplacé par Luigi Ferraris (qui était le directeur financier de la Poste).

Mais dans un jeu de chaises musicales, Matteo Del Fante part diriger la Poste italienne, avec l'éviction de Francesco Caio qui a été accueillie avec surprise par la presse dominicale.


(©AFP / 19 mars 2017 13h06)
News les plus lues