Julius Bär CEO: croître en Asie et gagner des parts de marché

Zurich (awp) - Boris Collardi, le directeur général (CEO) de Julius Bär estime que son institut est très bien positionné sur le marché en forte croissance d'Asie. Ces dix dernières années, Julius Bär s'est hissé parmi les dix principales adresses et va encore investir, a-t-il déclaré dans une interview au "Tages Anzeiger" (édition du 18 mars). Actuellement Julius Bär travaille à la réalisation d'une nouvelle plateforme informatique en Asie.

Le groupe veut gagner des parts de marché en Asie. Il est encore possible de croître fortement à Singapour, en Indonésie ou aux Philippines, selon le patron. Dans ces pays, la classe moyenne ne fait que lentement se développer.

En Grande-Bretagne, la faiblesse de la livre ouvre des opportunités d'acquisitions, selon le CEO. La place financière britannique a un besoin urgent de succès. Si Julius Bär devait y acheter quelque chose, les autorités locales l'accueilleraient certainement avec bienveillance. Le CEO est sûr que dans deux ou trois ans, le marché britannique sera de nouveau en forme. Quant à savoir s'il y a quelque chose à acheter actuellement, le CEO n'en sait rien.

En Suisse, la consolidation du secteur bancaire va se poursuivre, mais à un rythme plus lent, selon M. Collardi. La plupart des banques ont atteint une taille critique, mais il se peut tout à fait qu'il subsiste des possibilités de coopérations dans le back office.

La clientèle mondiale est très prudente actuellement, selon le patron de la banque zurichoise. Avant la crise financière de 2008, les clients de Bär avaient environ 15% de réserves de liquidités et cette valeur a augmenté à près de 25% durant la crise. Après dix années, les clients ont encore 23% de leurs fonds en cash, ce qui représente près de 70 mrd CHF pour Julius Bär. En période troublée, la banque gagne plus d'argent avec le suivi des clients.

mk/rp

(AWP / 19.03.2017 15h53)
News les plus lues