Kudelski en forte baisse, les analystes refroidis par les perspectives 2017

Zurich (awp) - Le titre Kudelski a ouvert en forte baisse jeudi à la Bourse suisse. Malgré des résultats annuels en forte hausse, les analystes ont été refroidis par des perspectives de croissance inférieures aux prévisions du marché. Le dividende a quant à lui été maintenu à 0,35 CHF par action au porteur.

A 09h48, le titre Kudelski chutait de 6,3% à 17,80 CHF, dans un volume de près de 369'000 actions au porteur échangées, soit quasiment le triple du volume journalier moyen. L'indice de référence SPI abandonnait 0,22%.

Les spécialistes de Baader Helvea ont applaudi de "bons" résultats annuels, supérieurs de 2% à 3% à leurs propres prévisions pour le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel. Les recettes ont été portées par la solide performance de la division Accès Public, tandis que l'Ebit a profité des nombreuses licences conclues par l'unité iDTV.

Revenant sur les perspectives 2017 énoncées par la direction, le courtier genevois a estimé que la progression attendue du chiffre d'affaires (1,15 à 1,2 mrd USD) devrait provenir des divisions Accès Public et iDTV, notamment dans l'activité Cybersécurité. Cette unité pourrait dégager des ventes supérieures à 100 mio CHF en 2017, après environ 10 mio en 2014/2015.

Mais les investissements élevés dans la cybersécurité risquent de péjorer la rentabilité, a ajouté Baader Helvea. La contribution aux résultats des accords de licence a par ailleurs été plus élevée que prévu en 2016, ce qui devrait contribuer à un effet de base négatif de 20 mio CHF en 2017.

Vontobel a également applaudi "la solide croissance" des recettes et de la rentabilité. L'Ebit 2016 est ressorti 3% au dessus des anticipations de la banque zurichoise. Les objectifs de la direction en matière de ventes sous-entendent une croissance future, notamment grâce aux acquisitions. Mais l'objectif en matière d'Ebit est "largement en dessous" des attentes de Vontobel.

L'année 2017 sera donc "une nouvelle année de transition" en raison des investissements consentis dans l'activité Cybersécurité. Le potentiel de ces investissements devrait néanmoins être visible ces prochaines années, a averti l'établissement.

al/rp

(AWP / 16.02.2017 09h56)
News les plus lues