La Maison Blanche appelle la Turquie à respecter les valeurs démocratiques

Washington - La Maison Blanche a appelé jeudi le gouvernement turc à respecter les valeurs démocratiques, pointant vers les atteintes récentes à la liberté de la presse avec notamment la mise sous tutelle du journal Zaman, très critique envers le président Recep Tayyip Erdogan.

Nous exhortons les autorités turques à s'assurer que leurs actes respectent les valeurs démocratiques universelles inscrites dans la Constitution turque, y compris la liberté d'expression, la liberté de rassemblement et la liberté de la presse, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest.

Les Etats-Unis continuent d'être perturbés par l'utilisation de curateurs nommés par le gouvernement turc pour fermer ou interférer avec les activités éditoriales des médias qui sont parfois critiques envers le gouvernement d'Ankara, a-t-il poursuivi.

Washington a appelé notamment les autorités turques à assurer une égalité de traitement devant la loi, soulignant que dans une société démocratique les opinions critiques devraient être encouragées, pas réduites au silence.

Les autorités turques sont accusées d'une dérive autoritaire et notamment de museler la presse critique, en particulier avec la récente mise sous tutelle du quotidien Zaman.

La semaine dernière, M. Erdogan a tiré à boulets rouges sur la Cour constitutionnelle, qui avait remis en liberté deux journalistes opposés à son régime, en menaçant de remettre en cause son existence si elle récidivait.

Et le magazine allemand Der Spiegel a annoncé jeudi que son correspondant avait été contraint de quitter la Turquie, son accréditation n'ayant pas été renouvelée et dès lors, son permis de séjour non plus. Il a dénoncé une décision portant atteinte à la liberté de la presse.

Selon des sources diplomatiques en Turquie, le bureau de presse du Premier ministre Ahmet Davutoglu a refusé de renouveler la carte de presse de huit de la vingtaine de journalistes allemands accrédités.

(©AFP / 17 mars 2016 21h59)