La centrale de Dampierre survolée par un drone dimanche soir

Paris - La centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly (Loiret) a été survolée dimanche soir par un drone, la seconde fois en deux jours, a-t-on appris lundi de source proche du dossier.

Il n'y a pas eu d'autre survol de centrale, selon cette source, notamment dans la nuit de dimanche à lundi. La centrale de Dampierre a été survolée dans la soirée de dimanche, a indiqué la source, sans autre précision. Elle l'avait déjà été vendredi soir.

Le nouveau survol de cinq centrales nucléaires par des petits drones a plongé ce week-end les autorités dans l'embarras, le mystère restant entier sur les responsables de ces survols et sur leurs motivations.

Vendredi soir, entre 19H00 et minuit, les centrales de Penly (Seine-Maritime), Flamanville (Manche), Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher), Fessenheim (Haut-Rhin) et Dampierre-en-Burly avaient toutes été survolées, selon un mode opératoire qui se répète depuis plusieurs jours.

Un drone s'est également approché de la centrale de Belleville-sur-Loire (Cher), mais sans survoler à proprement parler la centrale, ni son périmètre de sécurité, avait précisé ce week-end à l'AFP une source proche du dossier.

Le gouvernement mobilise tous les moyens pour identifier les responsables du survol de centrales nucléaires par des drones, et y mettre un terme, avait assuré dimanche le Secrétariat général à la défense et à la sécurité nationales (SGDSN), dépendant du Premier ministre.

La ministre de l'Écologie et de l'Énergie, Ségolène Royal, avait affirmé de son côté dimanche qu'elle ne laissera quiconque porter atteinte à la réputation de sûreté de nos centrales nucléaires, tout en appelant à ne pas minimiser, ni dramatiser leur survol par des drones.

(©AFP / 03 novembre 2014 16h41)