«La mondialisation a désormais un goût amer»

Selon l'historien Harold James, le monde est arrivé à un tournant et nous vivons une époque dangereuse à l'issue incertaine. Un entretien sombre, qui finit toutefois sur une lueur d'espoir. 


Pour lire cette news dans son intégralité, veuillez cliquer ici.

News les plus lues