Moscou et Le Caire signent un accord pour la première centrale nucléaire d'Egypte

Le Caire - L'Egypte et la Russie ont signé jeudi un accord pour la construction de la première centrale nucléaire en Egypte, a annoncé la télévision publique qui a diffusé la cérémonie en présence du président Abdel Fattah al-Sissi.

La Russie participera au financement de la centrale --qui sera construite dans la région de Dabaa dans le nord de l'Egypte-- par le biais d'un prêt accordé aux autorités du Caire, selon un second accord signé lors de la même cérémonie au Caire.

Le président Sissi a précisé que ce prêt sera remboursé sur 35 ans, sans dévoiler plus de détails quant à ses modalités ou son montant.

Au début des années 1980, sous le régime du président Hosni Moubarak, l'Egypte avait déjà envisagé la construction d'une centrale électrique nucléaire à Dabaa mais le projet n'a jamais vu le jour, suspendu après la catastrophe de Tchernobyl en 1986.

Jeudi, en présence du président Sissi, Sergueï Kirienko, le directeur général de Rosatom, l'Agence fédérale de l'énergie atomique en Russie, et le ministre égyptien de l'Electricité, Mohamed Chaker, ont signé l'accord pour la construction de la centrale.

Nous avons signé aujourd'hui (...) l'accord intergouvernemental concernant la coopération pour la construction et l'exploitation d'une centrale nucléaire de quatre réacteurs d'une puissance de 1.200 MW chacun, a déclaré M. Kirienko, cité par l'agence Interfax.

Cette première centrale fera de l'Egypte un leader régional en termes de technologie et le seul pays dans la région disposant d'une centrale nucléaire de génération 3+, a-t-il ajouté.

En février, lors d'une visite du président russe Vladimir Poutine au Caire, les deux pays avaient déjà signé un accord préliminaire pour la construction de la centrale.

(©AFP / 19 novembre 2015 16h27)