Wall Street reste à la merci de chocs externes

NEW YORK (awp/afp) - La Bourse de New York, prise dans une spirale qui a emporté l'ensemble des marchés mondiaux pour démarrer l'année, espère désormais se rassurer avec les résultats d'entreprises mais reste à la merci de chocs externes.


Durant les cinq premières séances de l'année 2016, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a dégringolé de 6,19% à 16.346,45 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 7,26% à 4.643,63 points.


Le S&P 500, un indice particulièrement suivi par les investisseurs, a chuté de 5,96% à 1.922,03 points.


Selon Howard Silverblatt, chez Standard and Poor's Dow Jones Indices, jamais le Dow Jones ni le S&P 500 n'avaient accumulé autant de pertes durant les cinq premières séances d'une nouvelle année.


Une semaine épuisante et effrayante pour de nombreux investisseurs, la baisse de vendredi, en dépit des très bons chiffres de l'emploi, représentant sans doute "un très mauvais signe psychologique", selon Gregori Volokhine, chez Meeschaert New York.


"Je ne pensais pas que les marchés s'effondreraient comme ils l'ont fait", a reconnu Hugh Johnson, chez Hugh Johnson Advisors, qui "ne croit pas que les turbulences soient finies".


Gregori Volokhine craint déjà de revenir au creux du marché de l'été dernier. Le S&P n'affiche plus qu'une hausse de 2,91% par rapport au 24 août 2015.


Pour lui, la semaine écoulée "est l'indication de ce que va être cette année: une année où les fondamentaux économiques sont corrects en Europe comme aux Etats-Unis, mais fragiles, et où puisqu'ils sont fragiles on a très, très peur des chocs externes".


Or les sources de ces chocs potentiels à venir sont variées et multiples. Il s'agit notamment de la Chine, qui --pour la deuxième fois en moins de six mois-- a semé la panique avec une combinaison de mauvais indicateurs, d'interventions maladroites des autorités et de dévaluations mal maitrisées et potentiellement déstabilisantes tant pour les économies émergentes que pour les pays développés exportateurs.


Ailleurs aussi les périls sont nombreux. M. Volokhine a cité la rivalité entre l'Arabie Saoudite et l'Iran, qui s'est enflammée depuis une semaine, le marasme brésilien et l'éventualité d'une sortie du Royaume Uni de l'Union européenne.


"Si on prend des coups à cause d'éléments externes, on a des marchés qui ne peuvent plus tenir par eux-mêmes", s'est-il inquiété.


- résultats très attendus -


La semaine qui vient, les investisseurs devront attendre vendredi, avec les ventes de détail, les prix à la production et le moral des consommateurs américains, pour avoir une nouvelle image globale de l'économie.


"Mais ce n'est plus les indicateurs économiques, mais les résultats d'entreprise" qui vont donner une indication de la direction des marchés, a souligné Sam Stovall, chez Standard and Poor's Capital IQ.


Le géant de l'aluminium Alcoa doit publier ses résultats trimestriels et annuels lundi soir, puis les banques JPMorgan Chase et Citibank jeudi et vendredi.


M. Stovall ne cache pas son pessimisme: il attend un déclin global des bénéfices trimestriels de 5,5% d'une année sur l'autre, allant jusqu'à 68% dans le secteur de l'énergie, plombé par des cours du pétrole au plus bas depuis douze ans. Parmi les rares secteurs attendus en progrès, les valeurs financières et celles liées aux produits de consommation discrétionnaires.


Il a souligné pourtant qu'une hausse des bénéfices était indispensable pour envisager une progression du marché.


"Traditionnellement, dans un climat de hausse des taux d'intérêt (enclenché par la Réserve fédérale en décembre), nous ne voyons pas d'augmentation du rapport entre les valorisations et les bénéfices", a dit M. Stovall.


Dans l'immédiat, "si Alcoa annonce que les commandes chinoises sont en chute drastique, ce sera très inquiétant", a-t-il prévenu.


chr/jld/sbo


(AWP / 09.01.2016 00h02)
    
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

10:40 Un automobiliste pincé avec 3,8...

10:34 Neoen remporte un nouveau contrat...

10:33 Alstom prend près de 3%...

10:31 Uber est un employeur comme un autre,...

10:31 Bellevue Asset Management - Bellevue...

10:30 Italie: baisse de la confiance des...

10:30 Irak: 18 morts dans une attaque...

10:16 Bourse Zurich: ouverture peu...

10:10 Admin.ch - [PDF] Introduction...

10:10 La meilleure offre pour vos travaux ?...

10:02 u-blox: partenariat de distribution...

10:01 Sept villes romandes se distinguent...

10:01 Admin.ch - Bulletin OFSP 35/16

10:01 Admin.ch - Analyses longitudinales...

10:00 [PDF] - BNS - Communiqué de...

09:54 Les trois victimes suisses du Mont...

09:54 Au moins 60 morts dans un attentat...

09:53 Francfort: le Dax démarre la...