Qatar: Abdallah ben Nasser Al Thani nouveau Premier ministre


DOHA - Le nouvel émir du Qatar a formé mercredi un nouveau gouvernement dirigé par le ministre d'Etat à l'Intérieur, cheikh Abdallah ben Nasser ben Khalifa Al-Thani, qui remplace le puissant cheikh Hamad ben Jassem ben Jabr Al Thani.

Cheikh Hamad, qui était Premier ministre depuis 2007, perd également le portefeuille des Affaires étrangères qu'il détenait depuis 1992, au profit de Khaled Al Attiya, qui était ministre d'Etat aux Affaires étrangères.

Le ministre de l'Energie du riche pays qui détient les troisièmes réserves mondiales de gaz naturel, Mohammad Al Sada, est maintenu à son poste.

Le nouveau Premier ministre devient également ministre de l'Intérieur dans le nouveau gouvernement de vingt membres, dont une femme.

Cheikh Abdallah, membre de la famille régnante et diplômé en 1984 de l'académie militaire britannique Durham, est considéré comme proche du nouvel émir.

Le directeur général de l'influent réseau Al Jazeera, Ahmed ben Jassim Al Thani, est nommé ministre de l'Economie et du Commerce.

Cheikh Ahmed, membre de la famille régnante, avait annoncé dans un communiqué peu avant la formation du gouvernement sa démission de son poste, qu'il occupait depuis près de deux ans. Aujourd'hui, je quitte Al-Jazeera le coeur gros (...) pour répondre à un autre appel, afin de servir mon pays, a annoncé cheikh Ahmed dans un communiqué distribué par la chaîne.

La formation du nouveau gouvernement intervient au lendemain de l'accession au pouvoir de cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, devenu mardi à 33 ans le plus jeune souverain du Golfe après la décision de son père, cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani, d'abdiquer en sa faveur.

Cheikh Hamad, 61 ans, avait indiqué vouloir passer le flambeau à la nouvelle génération. Il a légué à son fils l'un des pays les plus riches au monde, devenu un acteur incontournable dans les crises régionales, et qui joue un rôle de premier plan dans l'appui à la rébellion syrienne après avoir appuyé les autres soulèvements arabes.

Cette abdication est rare dans l'histoire récente du monde arabe où les souverains vieillissants se maintiennent au pouvoir.

Le nouvel émir a affirmé mercredi qu'il voulait avoir de bonnes relations avec tous les gouvernements et tous les pays, dans un discours au ton modéré ne mentionnant pas le soulèvement syrien que son père soutenait sans réserve.


(©AFP / 26 juin 2013 18h51)

    
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

21:22 Boko Haram: au moins 25.000...

21:08 USA: mais où sont passés...

20:48 USA: une femme...

20:02 Pétrole: l'Iran veut...

19:33 Police VD : Hold-up dans un office...

19:31 Grèce: la BCE relève...

19:24 Libre-échange UE-USA: accueil...

19:18 Burundi: une figure de la contestation...

19:14 Une centaine de migrants...

19:01 Swatch: Nick Hayek fustige la...

18:22 La Bourse suisse termine en fort repli

18:17 La Grèce relance la bataille de...

18:03 Crise politique au Burundi: sommet...

17:49 Kenya: près de 75 morts dans...

17:31 Tourisme: la Suisse au 6e rang...

17:18 La concentration de CO2 dans...

17:11 USA: les stocks de brut baissent pour...

17:03 Investir.ch - Voici le graphique de...

17:02 Pétrole: l'Iran veut...