Afrique du Sud: la banque centrale augmente son taux d'intérêt (synthèse)

Pretoria (awp/afp) - La banque centrale sud-africaine a surpris les marchés en annonçant mercredi une hausse de son taux d'intérêt à 5,5% pour juguler le risque d'inflation, exacerbé par la chute continue du rand face aux monnaies de référence.

"Je ne voudrais pas avoir à dire que c'est le début d'une série", a souligné lors d'un point presse la gouverneure de la Banque de réserve sud-africaine Gill Marcus. "Nous évaluerons la situation et y répondrons en conséquence", a-t-elle ajouté.

Depuis 2008, la Banque centrale avait régulièrement baissé son taux directeur, sans jamais le relever une seule fois.

Beaucoup d'observateurs faisaient le pari que la Banque centrale n'oserait pas se montrer aussi orthodoxe et s'abstiendrait de relever son taux juste avant les élections générales du deuxième trimestre, peut-être dès avril, alors que l'économie connaÎt une croissance faible.

Mme Marcus a précisé que la décision n'avait pas été unanime au sein du comité de politique monétaire mais que malgré tout, le prix de l'argent restait abordable et la politique monétaire "accommodante".

"Cela fait partie pour nous de la nouvelle phase d'une crise mondiale avec laquelle nous vivons depuis 2007, 2008", a-t-elle dit.

"La récente dépréciation du rand, si elle continue, va significativement augmenter le risque d'inflation" et "la responsabilité première de la banque est de garder l'inflation sous contrôle", a souligné Mme Marcus.

Pour 2014, la Banque centrale table sur une inflation moyenne de 6,3%.

L'Afrique du Sud et les autres économies dites émergentes sont soumises à un "haut degré de turbulence" depuis que les Etats-Unis ont changé de politique monétaire et rendu le loyer de l'argent plus intéressant.

CRAINTE D'UN RALENTISSEMENT EN CHINE

Pour ces économies, c'est "la quadrature du cercle", a souligné Mme Marcus: "Comment répondre à la fois à des monnaies qui se déprécient fortement, des capitaux qui fuient, une croissance qui ralentit, une inflation qui augmente, des déficits des comptes courants ou budgétaires significatifs et une confiance dégradée".

La crainte d'un ralentissement économique en Chine ajoute à la nervosité ambiante.

S'il se concrétise, cela pèserait négativement sur le cours des matières premières, grand poste d'exportation sud-africain.

"Si vous regardez vers l'Asie, il y a pas mal de pessimiste et cela affecte les prix des matières premières, et des monnaies attachées à ces matières premières comme le rand", a commenté Dennis Dyke, chef économiste à la Nedbank.

Plus généralement, l'Afrique du Sud est avec l'Argentine, la Turquie et l'Ukraine, l'une des économies souffrant le plus du pessimisme des marchés, les investisseurs se demandant si ces pays peuvent parvenir à contenir les troubles politiques et sociaux croissants.

Vingt ans après l'avènement de la démocratie, des Sud-Africains excédés par leurs mauvais services publics et se sentant délaissés par leur élus locaux descendent tous les jours dans la rue, se heurtant à une police mal préparée.

En janvier, on dénombre au moins huit morts tués par les forces de l'ordre dans ce type de manifestation: à Brits (nord) pour l'eau, à Durban Deep près de Johannesburg contre des expulsions et à Tzaneen (nord) pour contester une décision de police.

Cette agitation sociale et des grèves, parfois violentes, affaiblissent le rand ce qui renchérit la facture pétrolière.

En décembre, l'Afrique du Sud devait dépenser 10% de plus pour acheter son pétrole par rapport à décembre 2012, alimentant le cercle vicieux de l'inflation et de la crise sociale, avec un coût de la nourriture ou de la course en minibus taxi qui s'envole.

A peine annoncé, le relèvement du taux auquel se refinancent les banques, fixé à 5% depuis juillet 2012, son plus bas niveau depuis trente ans, a provoqué un nouvel affaiblissement du rand.

A 15h04 GMT/16h04 HEC, il s'échangeait à 11,20 rands pour un dollar et 15,30 rands pour un euro.

afp/rp



(AWP / 29.01.2014 17h01)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

16:27 Burundi: un chef de l'opposition...

16:21 Référendum le 23...

16:15 Wall Street ouvre sans direction,...

16:15 L'Université de Berne...

16:12 Bourse New York: Wall Street ouvre...

16:09 Mesures de réformes: Mario...

16:08 Investissements record en 2015 pour...

16:05 Au moins 16 morts dans des violences...

16:00 Devises: l'euro tente de se...

15:56 Les insurgés lancent un assaut...

15:54 Draghi (BCE) : les réformes...

15:50 Zone euro: la BCE va racheter des...

15:47 Zone euro: les réformes doivent...

15:47 Un nouvel attentat à la bombe...

15:43 Les entrepreneurs vaudois...

15:39 Bourse New York: Wall Street ouvre...

15:35 Pétrole: le brut sous 90...

15:35 Ebola: 5 personnes contaminées...

15:31 Le pétrole new-yorkais sous 90...

Je
Ve
Sa
Di
13 / 20°C
12 / 20°C
13 / 20°C
13 / 17°C