BONDS EUROPE/Hausse du taux d'emprunt en Italie, quasi-stabilité en Espagne

Paris (awp/afp) - Le taux d'emprunt de l'Italie grimpait et celui de l'Espagne évoluait peu jeudi, après des chiffres préoccupants sur l'activité en zone euro, tandis que la dette allemande, considérée comme sûre, était recherchée en raison des craintes sur la politique monétaire américaine.

Vers 18H00, le taux à 10 ans de l'Espagne s'inscrivait à 5,197% contre 5,183% mercredi soir sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise, selon les données de Bloomberg.

De son côté, le taux de l'Italie grimpait à 4,495% contre 4,428%.

Le taux de l'Espagne bougeait peu après s'être détendu la veille, tandis que celui de l'Italie poursuivait sa hausse, alors que se profilent les élections italiennes des 24 et 25 février.

Concernant l'Espagne, les investisseurs ont pu être rassurés par un emprunt de moyen et long termes du pays qui a levé 4,228 milliards d'euros, à des taux d'intérêt en baisse.

Le marché a surtout été affecté par l'indice PMI en zone euro qui a montré une contraction de l'activité privée contre toute attente en février, après un répit en janvier.

Cette statistique témoigne d'une accentuation de la récession et laisse augurer un quatrième trimestre consécutif de croissance négative début 2013.

"Le PMI a surpris négativement, principalement en raison de la faiblesse dans le secteur des services", observent les stratégistes chez Crédit Agricole CIB.

Selon eux, cette indicateur renforce l'idée que la Banque centrale européenne (BCE) devrait baisser son taux directeur en juin. Une baisse le mois prochain n'est en outre pas exclue, estiment-ils.

Cette mauvaise nouvelle intervient alors que la Commission européenne présente vendredi ses nouvelles prévisions économiques, et de nombreux pays de la zone euro, à commencer par la France, ne devraient pas atteindre leurs objectifs budgétaires dans une Europe en récession.

La dette allemande a profité de la morosité en zone euro ainsi que des craintes d'un retrait anticipé de la politique monétaire ultra-accommodante de la banque centrale américaine, après l'apparition de dissensions dans les minutes de sa dernière réunion.

Ces craintes sur la politique monétaire américaine ont pesé sur les places boursières, contraignant les investisseurs à chercher des actifs plus sûrs. Le taux de l'Allemagne baissait ainsi à 1,573% contre 1,654%%.

De son côté, le taux de la France reculait à 2,231% contre 2,280% alors que le pays a levé sans difficulté plus de 10 milliards d'euros à moyen et long termes dans la matinée.

Hors zone euro, le taux britannique à 10 ans fléchissait également à 2,101% contre 2,193% mercredi.

Aux Etats-Unis, après les minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed), le taux à 10 ans s'inscrivait en repli à 1,968%, contre 2,008% mercredi, tout comme celui à 30 ans à 3,155%, contre 3,199%la veille. Le taux à 3 mois était inchangé à 0,12%.

Sur le marché interbancaire, l'Euribor s'établissait à 0,220% contre 0,221% et le Libor à 0,288%, contre 0,289%.

rp



(AWP / 21.02.2013 19h04)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

22:53 Mexique: la justice lance un mandat...

22:40 Wall Street reprend son souffle et...

22:32 Wall Street reprend son souffle et...

22:22 La mairie de la ville où ont...

22:20 Le pétrole chute de presque 2...

22:05 Saison estivale record pour...

22:04 Saison estivale record pour...

21:46 Egypte: attentat à...

21:42 Irak: 28 morts dans deux attentats...

21:38 Mexique: des manifestants incendient...

21:38 Le pétrole chute de presque 2...

03:23 Un homme arrêté...

03:23 Etats-Unis: arrêté...

03:09 Le Canada va redoubler sa lutte...

02:16 Explosion dans une gare...

02:02 Procès Weil:...

01:38 Washington condamne fermement...

01:38 Explosion dans une gare...

01:02 Etudiants disparus au Mexique: mandat...

Je
Ve
Sa
Di
4 / 12°C
6 / 12°C
6 / 13°C
6 / 13°C