CH/Pays en développement: évasion fiscale sept fois plus haute que l'aide reçue

Berne (awp/ats) - La fraude et l'évasion fiscale dans les pays en développement leur coûtent sept fois plus que ce qu'ils touchent en aide internationale. Fortes de ce constat, des ONG exhortent la Suisse à s'engager davantage dans ce domaine. La conférence annuelle de la coopération suisse au développement en fait un de ses thèmes.

Dans une brochure datée de fin juin, la communauté de travail Alliance Sud et la Déclaration de Berne citent des estimations de l'OCDE, selon lesquelles les pays en développement perdent quelque 850 milliards de dollars par an en raison de "l'évasion fiscale des particuliers" et des "pratiques d'optimisation fiscale des multinationales".

Ce montant est sept fois celui de l'aide publique au développement des pays du Nord aux pays dits "du Sud".

La Suisse peut agir pour changer cet élément, estiment les deux organisations, alors que la coopération suisse au développement présente résultats et objectifs lors de sa conférence annuelle vendredi, en présence du conseiller fédéral Didier Burkhalter.

Parmi les exemples concrets, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) exposera précisément un projet d'optimisation fiscale au Ghana, destiné à augmenter les ressources du pays pour lutter contre la pauvreté.

ECHANGE AUTOMATIQUE D'INFORMATIONS

Mais pour Alliance Sud, cet engagement helvétique est trop tiède: il ne suffit pas d'aider les administrations fiscales locales à devenir plus efficaces, il faut aussi agir dans le domaine brûlant de l'évasion et de la fraude fiscale. Afin que les fraudeurs des pays en développement ne puissent plus mettre leur fortune à l'abri en Suisse.

Berne ne devrait pas se limiter aux "seuls pays politiquement influents" dans le dossier de l'échange automatique d'informations entre autorités fiscales, inéluctable à termes aux yeux des deux ONG. "L'échange automatique d'informations permettrait en effet de dissuader les fraudeurs fiscaux dans les pays en développement", estiment-elles.

Par ailleurs, les sociétés multinationales devraient payer des impôts sur leurs bénéfices au lieu effectif de création de valeur, exige Alliance Sud. "Afin d'éviter qu'elles ne transfèrent leurs bénéfices dans les cantons offrant les conditions fiscales les plus avantageuses, la Suisse devrait s'engager pour que les multinationales soient tenues de présenter leurs comptes pays par pays", souligne-t-elle.

ats/tt



(AWP / 17.08.2012 13h45)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

17:06 Un avion ukrainien...

16:31 Ukraine: la Russie est pratiquement en...

16:25 Un avion ukrainien avec sept personnes...

16:17 Un avion ukrainien avec sept personnes...

16:07 Les monarchies du Golfe ont...

15:55 L'armée du Lesotho...

15:19 Le bureau des services secrets afghans...

15:16 Nucléaire: les nouvelles...

15:02 Des incendies en série se...

14:34 Ukraine: les Européens...

14:23 Ukraine: Kiev accuse des...

14:16 Nucléaire: l'Iran proteste...

14:11 Les dirigeants...

13:47 Ambiance électrique au grand...

13:41 Ukraine: les sanctions contre la...

13:33 L'UE met en garde contre un point...

13:27 Russie: agression d'un...

13:01 Novartis International AG - Nouveau...

12:38 La Californie vers l'interdiction...

Sa
Di
Lu
Ma
17 / 24°C
13 / 20°C
13 / 18°C
13 / 19°C