Des centaines de recrues à risques exclues de l'armée suisse


Depuis l'été 2011, toutes les recrues sont soumises à un examen de sécurité. L'an dernier, sur 38'407 conscrits, 626 ont été reconnus à risques et ont été exclus avant le début de l'école de recrue.

Cet examen des risques se penche notamment sur les dossiers pénaux et les dossiers relatifs à l'exécution des peines. Il est ressorti de l'analyse qu'environ 10% des conscrits ont un casier judiciaire, a indiqué le porte-parole de l'armée Daniel Reist lundi, confirmant une information du "Tages-Anzeiger" et du "Bund".

Un second examen a lieu avant le début de l'école de recrue. A cette occasion, 281 personnes ont reçu une suspension provisoire pour des ennuis avec la justice entre le recrutement et le début de l'école de recrue.

Arme d'ordonnance

L'examen de sécurité vise à garantir que les personnes qui représentent un danger pour la sécurité publique ne reçoivent pas de formation militaire ni d'arme d'ordonnance.

Cette mesure a été introduite notamment suite au drame survenu en 2007 à Zurich-Höngg. Un soldat avait tué une jeune femme âgée de 16 ans qu'il ne connaissait pas à un arrêt de bus avec son fusil d'assaut.



(ats / 04.02.2013 11h25)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

19:13 Energie: les fusions-acquisitions au...

19:07 Mort du Français Yves Chauvin,...

19:05 Prix de Soleure pour...

18:57 Martin Schulz encouragé par ses...

18:55 La Russie hors du Conseil de...

18:51 EDF EN met en service son premier parc...

18:45 Emprunt: Hirslanden lève 200...

18:45 Bourses européennes: en...

18:45 Autos à prix canon sur...

18:40 L'Algérie demande au Maroc...

18:40 Bureau Veritas acquiert un laboratoire...

18:35 Bonds Europe: le taux à 10 ans...

18:34 Vaud et Genève appellent...

18:31 Pétrole: le brut reste...

18:31 Devises: l'euro monte un peu face...

18:31 Commerce et développement:...

18:26 Bourse Paris: le CAC 40 rebondit...

18:20 Bourse New York: Wall Street,...