La nouvelle nation célèbre dans la liesse son indépendance


"Nous sommes libres! Nous sommes libres! Adieu le Nord, bonjour le bonheur!": le Sud-Soudan a célébré dans la nuit de vendredi à samedi dans la liesse son indépendance, marquant sa sépération du reste du Soudan après des décennies de conflit.

Le Soudan a reconnu dès vendredi la future République du Sud-Soudan, bien que des questions clés doivent encore être réglées entre les deux pays, comme le statut de provinces frontalières contestées et le partage des revenus tirés du pétrole, essentiels pour l'économie des deux Etats.

A Juba, capitale du nouvel Etat, l'heure était à l'euphorie: soldats et civils, dont des groupes de femmes, défilaient dans le centre-ville sous une chaleur écrasante, certains habillés en costume traditionnel, d'autres dansant ou battant le tambour.

Dans un sud majoritairement chrétien, lorsque les cloches des églises sonnant minuit ont retenti, une explosion de joie a salué le début du premier jour du nouvel Etat. "Nous avons lutté si longtemps et c'est notre grand jour. Vous ne pouvez pas imaginer ce que nous ressentons", a expliqué un étudiant de 27 ans revenu spécialement du Caire.

Des feux d'artifice ont illuminé le ciel tandis que des automobilistes, drapeaux du Sud-Soudan aux portières et klaxonnant avec allégresse, parcouraient la capitale où le tumulte était assourdissant. Des dirigeants étrangers, dont 30 leaders africains, et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon sont venus célébrer à Juba l'indépendance du nouvel Etat.

Au programme de samedi: défilés militaires, prières, une cérémonie pendant laquelle le drapeau de la République du Sud-Soudan sera hissé et le premier président du pays, Salva Kiir, paraphera la Constitution provisoire.

En présence de M. Béchir

Le président du Soudan Omar el-Béchir, sous le coup de mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) notamment pour génocide, a confirmé qu'il allait assister à la cérémonie, souhaitant que le nouveau pays soit "stable et sûr".

L'accord de paix signé en 2005, sous la pression notamment des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne, a ouvert la voie au référendum sur l'indépendance du Sud-Soudan, organisé en janvier dernier. Près de 99% des sudistes ont opté pour la sécession au cours de ce vote qui s'est déroulé sans incidents majeurs.

L'accession à l'indépendance intervient après plus de 50 ans de guerre - entrecoupée par une période d'accalmie de quelques années - entre les rebelles sudistes et les gouvernements successifs de Khartoum, un conflit qui a dévasté la région, fait des millions de morts et créé une méfiance réciproque.



(ats / 09.07.2011 04h42)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

23:24 Nucléaire iranien: les...

23:20 Une roquette tirée de Gaza...

23:10 Peine sans précédent de...

22:30 Ukraine : l'horizon...

22:28 Les renforts de combattants kurdes...

22:28 Cagnotte de l'Euro Millions...

22:26 L'avion spatial...

22:13 Couple lesbien béni à...

21:44 Onze religieux tués dans un...

21:40 Les peshmergas irakiens quittent la...

21:36 Wall Street bat des records,...

21:19 Burkina: un groupe d'officiers...

21:18 Le jeune délinquant...

21:18 Burkina: Washington appelle à...

21:12 Burkina : l'Union...

21:07 Marchés truqués à...

20:58 L'avion spatial...

20:53 L'avion spatial...

20:51 Ukraine: Washington salue...

Sa
Di
Lu
Ma
6 / 16°C
9 / 14°C
8 / 13°C
9 / 11°C