Libération par erreur d'un homme mis en examen pour trois homicides

PARIS (Sipa) -- Un homme de 31 ans mis en examen pour trois homicides a été libéré mardi de la prison de Fresnes suite à une erreur de procédure d'un magistrat de Bobigny (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris vendredi de source proche de l'enquête. Le juge d'instruction n'a pas respecté le délai imparti pour demander la prolongation du mandat de dépôt, précise-t-on de même source. Désormais, le meurtrier présumé a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de pointer une fois par semaine au commissariat de son domicile en attendant un éventuel renvoi devant les assises.

Contacté par Sipa, le parquet a refusé de s'exprimer. "Aujourd'hui, la procédure pénale est tellement complexe que plus personne ne s'y retrouve", a réagi Patrice Ribeiro, secrétaire général de Synergies Officiers interrogé par Sipa. "Ceux qui sont prompts à dénoncer la mauvaise qualité des procédures policières peuvent balayer devant leurs portes".

L'homme libéré est soupçonné d'avoir tiré à plusieurs reprises avec une arme de gros calibre sur un automobiliste qui se garait à Pantin le 8 juin 2011. Après avoir tenté de prendre la fuite sur un scooter volé, il avait été interpellé rapidement en possession de deux armes de poing et d'un gilet pare-balles par un équipage de la Brigade anticriminalité (BAC). La victime, âgée de 23 ans, était elle connue des services de police pour une quarantaine d'infractions notamment en matière de trafic de stupéfiants.

Il est aussi suspecté d'être impliqué dans le double assassinat de deux hommes âgés de 28 et 29 ans le 26 septembre 2009 dans une cité de Saint-Ouen. Le premier avait été retrouvé mort par balles de 9 mm sur un terrain de sport. Le second avait été conduit par des amis à l'hôpital Bichat où il était décédé rapidement.

Les enquêteurs avaient alors évoqué la piste d'un règlement de comptes lié à un trafic de stupéfiants. "Mais une embrouille de cité pourrait être à l'origine de l'altercation entre ces trois hommes dont deux étaient morts", avait ajouté une source proche de l'enquête. "Il a le profil d'un tueur à gages", complète une source judiciaire.

Domicilié cité du Franc-Moisin à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l'homme avait également été condamné à trois ans de prison pour "violences aggravées".

xpas2/vvd/


(Sipa / 26.10.2012 19h35)


    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

16:20 Plus de 1.000 morts à Gaza au...

15:40 Libye: un risque réel a...

15:36 Découverte de la seconde...

15:28 Crash d'avion au Mali: la...

15:08 Syrie: les jihadistes s'emparent...

15:04 Les Etats-Unis évacuent leur...

14:57 Les Etats-Unis évacuent leur...

14:30 France: le Conseil d'Etat...

14:08 Ukraine: une roquette antichar...

14:00 Dernières prévisions...

13:38 Sanctions de l'UE contre les...

13:35 Plus de 980 morts à Gaza au 19e...

13:11 Ukraine: l'UE sanctionne les...

13:05 Un pour cent des ménages...

12:49 Premiers dégâts dus...

12:49 Les nouvelles sanctions de l'UE...

12:43 Ukraine: pas de décision avant...

12:28 Plus de 950 morts à Gaza au 19e...

11:38 Asile: 150 familles et particuliers...

Sa
Di
Lu
Ma
16 / 23°C
15 / 24°C
16 / 20°C
15 / 18°C