Quadruple meurtre en Haute-Savoie: les deux fillettes rescapées sous protection

ANNECY (Sipa) — Les deux fillettes rescapées de la tuerie perpétrée mercredi sur un chemin forestier de Chevaline en Haute-Savoie sont hospitalisées et "sont actuellement protégées", a précisé jeudi le procureur d'Annecy Eric Maillaud.

La première, grièvement blessée, a été secourue par un cycliste britannique, ancien professionnel de la Royal Air Force, qui a découvert les faits mercredi après-midi. "On a le sentiment que l'on s'est acharné sur cette petite fille", a souligné le procureur lors d'une conférence de presse à Annecy. L'enfant a été frappée de façon "extrêmement violente" et "a priori" été blessée par balle".

Elle a été héliportée au Centre hospitalier universitaire de Grenoble où elle a été opérée. "Son état s'améliore doucement", mais elle doit être réopérée, a précisé le procureur. Elle a été plongée de ce fait dans un coma artificiel.

La plus jeune, âgée de quatre ans, n'a été découverte que près de huit heures plus tard, vers minuit, terrée dans le véhicule où se trouvaient trois des quatre victimes. Elle était cachée "sous les jambes d'une femme décédée", "totalement invisible, muette", selon le procureur d'Annecy. "Sur le plan physique, elle va très bien", a-t-il dit. L'enfant était "manifestement heureuse d'être dans les bras des enquêteurs", elle s'est mise à parler, mais "très vite", elle "a commencé à demander où était sa famille". Elle se trouvait désormais dans le service pédo-psychiatrique d'un hôpital, où elle a été vue par un psychiatre et eu la présence d'une infirmière toute la nuit.

"L'essentiel est de la protéger", a souligné le procureur.

Trois personnes, un homme et deux femmes, dont l'une plus âgée, qui se trouvaient dans un véhicule immatriculé en Grande-Bretagne, ainsi qu'un cycliste non loin, ont été découverts morts mercredi après-midi sur un parking au bout de ce chemin. Trois des victimes avaient reçu des balles dans la tête, selon Eric Maillaud.

Les deux fillettes rescapées sont "bien évidemment" placées sous protection. Tous les scénarios sont envisagés, le magistrat n'excluant pas que le ou les auteurs du crime "aient envie de se débarrasser de témoins supplémentaires".

sb/ir


(Sipa / 06.09.2012 15h36)


    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

06:50 Ebola: quarantaine obligatoire pour...

06:30 France: de la cocaïne dans des...

06:00 Autos à prix canon sur...

05:54 Un étudiant ouvre le feu dans...

04:42 Fraude fiscale: les stylistes italiens...

03:23 Fusillade en Californie: deux...

03:00 Fusillade en Californie: deux...

02:58 Fusillade en Californie: un policier...

Sa
Di
Lu
Ma
8 / 13°C
9 / 14°C
7 / 11°C
7 / 11°C