Un corset pour les résidences secondaires

Berne (AP) — Un coup de tonnerre a résonné dimanche dans le ciel des votations en Suisse. D'extrême justesse, le peuple a dit oui à l'initiative Weber limitant les résidences secondaires. Les autres objets ont réservé moins de suspense. La réglementation des jeux d'argent en faveur de l'utilité publique a passé la rampe, alors que l'initiative épargne-logement, celle en faveur de six semaines de vacances et sur le prix du livre ont capoté.

Bien qu'en légère perte de vitesse, l'initiative Weber visant à limiter les résidences secondaires à 20% était déjà donnée gagnante dans les sondages il y a une semaine. Elle recueille finalement 50,6% des voix et est acceptée par 15 cantons. Le non l'emporte dans les cantons les plus directement concernés, à vocation plutôt touristique comme le Valais, les Grisons ou le Tessin. Les cantons de Suisse centrale ont fait de même. En revanche, les cantons urbains comme Zurich, Genève ou Bâle-Ville acceptent le texte.

"Les choses vont maintenant vraiment changer; on va pouvoir se centrer sur un tourisme durable", s'est réjouie Vera Weber, vice-présidente de la fondation Franz Weber. Selon elle, les Suisses ont ainsi reconnu le côté visionnaire de Franz Weber. Et il y a encore assez de travail dans la rénovation et la construction de résidences principales.

Autre son de cloche du côté du canton du Valais. L'initiative aura des conséquences importantes sur l'économie locale et l'emploi. Par ailleurs, elle ne résout pas le problème des lits froids. Franz Weber y voit de son côté une "victoire du peuple suisse pour le peuple suisse".

La conseillère fédérale Doris Leuthard souligne qu'il faut désormais songer à la mise en oeuvre de l'initiative dans la loi, ce qui ne sera pas facile. Il s'agira notamment de clarifier les questions juridiques, le champ d'application et les exceptions, par exemple pour les communes structurellement faibles.

L'initiative visant à instaurer le prix unique du livre, défendue notamment par les libraires, n'a guère fait illusion. Elle est finalement rejetée à 57%, avec un röstigraben à la clé. Tous les cantons romands acceptent, mais aucun alémanique. Les Suisses restent aussi fidèles à leur réputation de travailleurs.

L'initiative réclamant six semaines de vacances au minimum a été repoussée à une majorité de deux tiers des votants. Aucun canton ne l'a acceptée.

L'initiative souhaitant permettre aux futurs propriétaires de déduire de leur revenu imposable une somme au titre d'épargne-logement n'a convaincu que 44,2% des votants et cinq cantons, dont Genève, Vaud et le Valais. Facultative pour les cantons, elle prévoyait la défiscalisation d'un montant annuel de 15.000 francs, ou 30.000 francs pour un couple, pendant dix ans.

L'acceptation de l'arrêté fédéral concernant la réglementation des jeux d'argent n'a pas fait l'ombre d'un doute. Près de 87% des Suisses ont dit oui. AP

mi


(AP / 11.03.2012 18h20)


    
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

15:41 Un hélicoptère militaire...

15:37 Chasse aux restes du vol MH370 dans la...

15:10 Il tombe de son bateau et...

14:37 Deux détenus de Champ-Dollon...

14:36 Police VD : Accident mortel sur le lac...

14:22 Un TGV de la Renfe Marseille-Madrid...

14:16 Calais: un député...

14:06 Le bras droit du président...

13:52 L'accord sur le nucléaire...

13:36 MH370: aucun nouveau débris...

13:21 Une 22e édition...

13:18 MH370: aucun nouveaux débris...

12:56 Areva pourrait faire entrer des...

12:36 Turquie: 2 morts et 31 blessés,...

12:09 Le bras droit du président...

11:57 Burundi: le bras droit du...

11:36 MH370: de nouveaux débris...

11:00 Dernières prévisions...

10:45 Emirats: 41 membres d'un groupe...