Bill Gates, inconnu des villageois ghanéens, observe les progrès de la vaccination


AHENTIA (Ghana) - Dans la clinique au toit de tôle d'un village du Ghana, sous un soleil de plomb, l'homme aux taches de rousseur et aux lunettes rectangulaires dont le visage est mondialement célèbre n'est pas venu vendre des logiciels.

Pourtant Bill Gates, cofondateur de Microsoft, est complètement dans son élément quand il écoute le personnel de santé rendre compte des progrès effectués en matière de vaccination chez les bébés.

La fondation Bill & Melinda Gates, un des principaux contributeurs de l'Alliance GAVI, qui fournit des vaccins aux pays en développement, a lancé une campagne mondiale pour inciter les pays les plus pauvres à immuniser leurs populations.

Et le millionnaire américain de 57 ans est venu cette semaine observer sur le terrain, au Ghana, les avancées de cette campagne.

Sa visite intervient avant le sommet mondial de la vaccination, prévu à Abou Dhabi les 24 et 25 avril prochains.

Avec un taux d'immunisation de 90% pour certaines maladies, le Ghana, considéré comme un modèle de stabilité politique et qui a connu un boom économique ces dernières années, apparaît comme un exemple à suivre.

Bill Gates, deuxième fortune mondiale et homme le plus généreux de la planète selon le magazine Forbes, est venu y visiter des cliniques et encourager les responsables locaux dans leurs efforts.

Personne ne me connaît ici, reconnaît-il quand un journaliste lui fait remarquer que la plupart des gens, dans les établissements qu'il visite, ignorent qui il est.

Le Ghana peut se targuer d'avoir éradiqué la polio depuis près de 10 ans et de ne pas avoir recensé de mort infantile de la rougeole depuis 2002.

Mais, souligne Bill Gates, la situation est toujours problématique dans d'autres pays, notamment au Nigeria, un des trois derniers pays au monde où la polio reste endémique.

Un des secrets du succès ghanéen est la façon dont est organisé son système de santé, avec des centres médicaux efficaces qui mènent des actions dans les communautés pour que le plus de bébés possible soient vaccinés, estime Bill Gates. Pour lui, le système de couverture maladie ghanéen est probablement le meilleur en Afrique.

De telles réussites, cela convainc (les hommes politiques) que l'immunisation fonctionne, considère le Dr Antwi-Agyei, directeur du programme de vaccination au Ghana. Et si ça marche, ça vaut le coup d'investir, ajoute-t-il alors que des discussions sont en cours sur le financement futur des campagnes.

Un des centres de santé visités par Bill Gates collecte des données sur les vaccinations et les transmet par Internet --un point-clé pour l'ancien M. Microsoft, qui souligne la nécessité de pouvoir compter sur des données de qualité.

Un programme-pilote a aussi été lancé pour permettre aux centres médicaux d'être en contact avec les mères par sms, afin de pouvoir leur envoyer des conseils de santé et leur rappeler les dates des vaccins.

Les campagnes de vaccination ont connu plusieurs coups durs ces dernières années. La crise économique mondiale a eu un impact sur l'aide au développement et les campagnes anti-polio ont été entachées de violences au Nigeria et au Pakistan.

Dans le centre de santé d'Ahentia, dans le district d'Awutu Senya, dans le centre du Ghana, construit au croisement de routes en terre, le réseau public d'électricité a été installé récemment, explique une infirmière.

Les mères et leurs enfants patientent alors que les bénévoles et les infirmières s'activent autour d'un pèse-bébé accroché à une branche d'arbre. A l'intérieur, un réfrigérateur permet de conserver les vaccins au frais même sans courant, puisqu'il peut fonctionner au gaz.

Faustina Havor, une bénévole de 30 ans, n'a pas honte de dire qu'elle ne connaît pas Bill Gates. Je veux juste aider ma communauté --et mon pays, déclare-t-elle quand on lui demande pourquoi elle est là.


(©AFP / 28 mars 2013 09h43)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

22:31 Berlin veut introduire un nouveau...

22:15 Russie, Ukraine et UE trouvent un...

22:12 RDC: 14 personnes tuées dans la...

22:09 Cyclistes chauffards: les sanctions ne...

21:30 L'armée a pris le pouvoir...

20:56 L'armée prend le pouvoir...

20:50 Filipe Nyusi accède à la...

20:34 Le pétrole finit en forte...

20:28 Les raids américains contre...

20:10 Irak: le Pentagone veut envoyer des...

20:01 Les renforts kurdes irakiens doivent...

19:46 Visite d'Etat de Hollande en...

19:38 Burkina: Blaise Compaoré...

19:24 Syrie: les jihadistes s'emparent...

19:22 Le maire d'une commune...

19:15 Au Burkina Faso, le régime de...

18:58 Burkina: un général en...

18:34 Vols de drones au-dessus de centrales...

18:32 Washington réclame que tous les...

Je
Ve
Sa
Di
5 / 15°C
5 / 15°C
8 / 14°C
8 / 14°C