DCNS noue un partenariat dans les énergies marines avec le britannique OTE


PARIS - Le constructeur naval français DCNS a annoncé mercredi avoir noué un partenariat avec le groupe britannique Ocean Thermal Energy (OTE) dans le domaine des énergies marines renouvelables, un secteur bourgeonnant où il se développe à vive allure.

Le partenariat vise à développer et construire conjointement des systèmes exploitant l'énergie thermique des mers ainsi que des systèmes de climatisation par eau de mer, dont OTE est un grand spécialiste, selon un communiqué commun des deux partenaires.

L'énergie thermique des mers consiste à exploiter la température de l'eau de mer pour produire de l'électricité (et éventuellement de l'eau désalinisée et potable).

La climatisation par eau de mer permet quand à elle de remplacer les systèmes de climatisation/réfrigération classiques par des équipements fonctionnant avec de l'eau de mer froide puisée au fond des océans.

Les deux groupes mutualiseront leurs compétences : à OTE reviendra le développement des projets, l'exploitation et le financement des systèmes, tandis que DCNS sera en charge de l'ingénierie, de l'approvisionnement et de la construction.

L'expérience combinée de ces deux grands acteurs du secteur représente un potentiel très prometteur pour le développement futur d'une énergie propre, renouvelable et sûre, à grande échelle pour de nombreux pays dans le monde, souligne le communiqué.

Les partenaires ont d'ores et déjà deux premiers projets dans leurs cartons. Le premier mêlant électricité et climatisation aux Iles Vierges américaines, et le deuxième qui porte sur un grand système d'énergie thermique flottant pour un pays asiatique non précisé.

Enfin, DCNS assure que d'autres projets sont à l'étude en Asie et que des protocoles d'accord ont également été conclus dans plusieurs pays des Caraïbes.

Détenu à 65% par l'Etat et à 35% par Thales, DCNS cherche à se diversifier dans de nouveaux métiers autour de la mer, dans le cadre de sa stratégie de croissance qui prévoit un doublement de son chiffre d'affaires entre 2010 et 2020.

Dans ce contexte, il s'est lancé dans les énergies marines renouvelables, et a pris récemment le contrôle du fabricant irlandais d'hydroliennes (turbines exploitant les courants marins).

Les EMR sont un marché en plein décollage qui inclut des technologies à des stades de développement variés, incluant les éoliennes en mer fixes et flottantes, les hydroliennes, les houlomoteurs, et autres systèmes exploitant l'énergie thermique des mers.

fpo/map/pan/nas

THALES


(©AFP / 12 juin 2013 19h09)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

10:31 Wärtsilä: baisse du...

10:31 Suisse: repli de 3% des ventes de...

10:31 Energies renouvelables: belles...

10:26 Investir.ch - #Ebola

10:16 Bourse Zurich: pertes sur un large...

10:15 Wärtsilä: baisse du...

10:13 Investir.ch - Enfin une nouvelle...

10:12 Credit Suisse volatil après des...

10:09 EDF Energies Nouvelles inaugure deux...

10:04 Admin.ch - Neutralité des...

10:04 Admin.ch - Méthodes...

10:04 Admin.ch - CFEJ - Invitation aux...

10:01 Swisscanto Holding AG - Moniteur des...

10:00 Votre pause-café : plus de 5000...

09:56 France: le climat des affaires reste...

09:46 Bourse Tokyo: le Nikkei finit en repli

Je
Ve
Sa
Di
4 / 12°C
6 / 12°C
6 / 13°C
6 / 13°C