Des défenseurs d'une forêt russe, dont un Français, tabassés près de Moscou


MOSCOU - Des défenseurs d'une forêt dans la banlieue de Moscou, parmi lesquels un sympathisant français, ont été roués de coups en essayant d'empêcher l'abattage d'arbres pour construire un tronçon d'autoroute controversé, a indiqué vendredi à l'AFP l'un des militants.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, cinq personnes ont été passées à tabac et trois d'entre elles souffrent de lésions sérieuses, a déclaré Sergueï Agueev, membre du Mouvement pour la défense de la forêt de Khimki.

On m'a violemment frappé à la tête, sans doute des coups de poing, et j'ai perdu connaissance, a-t-il dit, soulignant qu'un autre militant, Oleg Melnikov, avait eu la mâchoire fracturée.

Parmi les personnes agressées figure un Français d'origine russe, a dit M. Agueev.

Le militant a affirmé que les attaques à répétition contre des écologistes et défenseurs de cette forêt étaient commis par des hommes de main engagés par des sociétés privées.

Le Mouvement pour la défense de la forêt de Khimki, une association de riverains qui se bat depuis plus de trois ans pour empêcher l'abattage d'une partie de la forêt de Khimki, dénonce des intérêts financiers privés, sur fond de corruption, et propose deux autres itinéraires contournant le bois.

En août dernier, face à la mobilisation croissante et après une manifestation dans le centre de Moscou, le président russe, Dmitri Medvedev, avait gelé le chantier.

Mais en décembre de la même année, le gouvernement a finalement annoncé sa décision définitive de reprendre les travaux de ce tronçon d'une nouvelle autoroute payante Moscou-Saint Pétersbourg (nord-ouest).

Le numéro trois mondial du BTP, le groupe français Vinci, est partie prenante dans ce projet d'autoroute.

Plusieurs détracteurs de l'autoroute et des journalistes couvrant cette affaire ont été victimes d'agressions sauvages ces deux dernières années.

Le rédacteur en chef d'un journal local, Mikhaïl Beketov, ainsi été laissé pour mort après une agression par des inconnus en novembre 2008. Amputé d'une jambe, il a passé des mois dans le coma et ne peut toujours pas parler.

(©AFP / 06 mai 2011 13h54)

News les plus lues