En janvier, on compte les oiseaux en France


PARIS - Oiseaux d'eau ou oiseaux des jardins, les Français sont invités par des associations à les compter ce mois-ci, et ainsi noter si certaines espèces comme la Macreuse brune continuent de déserter le ciel national à cause du réchauffement climatique.

Côté eau, cette semaine, c'est plus d'un millier de personnes qui scrutent les zones humides afin de compter les oiseaux migrateurs en provenance de l'Arctique sibérien qui y passent l'hiver, indique la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO).

Le comptage est fait sur 1.500 sites, des cours ou des plans d'eau. Chaque comptage dure une journée pour avoir un instantané précis, et s'étale sur une semaine pour tous les sites, précise à l'AFP Patrick Ladiesse de la LPO.

En 2012, le 46e dénombrement international des oiseaux d'eau hivernants dans les zones humides de toute l'Europe a permis de conclure que la France comptait plus de ces oiseaux en hiver grâce à la création de réserves humides protégées.

Près d'1,3 million de canards et de foulques, ainsi que près de 900.000 limicoles, des petits échassiers, ont été recensés.

En revanche, certaines populations, comme les canards marins et plongeurs (la Macreuse brune, le Filigule Milouinan et le Figilule morillon) ont marqué un très sérieux recul en France avec moins de 60% sur les 12 dernières années, note la LPO.

Ce constat est probablement imputable, selon l'ONG, au réchauffement climatique qui fait qu'ils ne sont plus obligés de descendre aussi bas vers le sud.

Côté jardin, pour la première fois, la LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle invitent à compter les oiseaux durant le week-end du 26 et 27 janvier.

Sous l'effet du froid et à la recherche de nourriture, les oiseaux se rapprochent des habitations, ce qui rend leur observation plus facile, précisent-ils dans un communiqué.

Aussi, chacun est invité à choisir un jardin, un parc public... et durant une heure, noter. Il vaut mieux éviter d'avoir le nez en l'air et mettre une croix dès qu'un oiseau passe... mais plutôt inscrire le nombre maximal d'oiseaux d'une même espèce vu en même temps et uniquement ceux qui sont posés.

Les données collectées dans le cadre de l'Observatoire des oiseaux des jardins, un de ces programmes de sciences participatives essentiels pour dresser des états des lieux de la biodiversité, seront analysées par les chercheurs du Muséum.

Elles permettront d'apporter de premiers éléments de réponses sur l'impact du changement climatique sur les populations d'oiseaux migrateurs et sur l'influence de l'urbanisation sur la répartition des populations d'oiseaux, indique le Muséum.


(©AFP / 15 janvier 2013 15h49)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

23:30 Ukraine: Merkel et Obama menacent...

23:26 Ukraine: Obama accuse la Russie...

23:10 Casques bleus détenus sur le...

22:54 Ukraine: Washington exhorte à...

22:46 Ukraine: Moscou mis en accusation par...

22:04 Shakira confirme être enceinte

22:02 Turquie: Le président Erdogan...

21:53 Ukraine: Moscou doit cesser de mentir...

21:19 Les jihadistes exécutent des...

20:42 Ukraine: Washington prêt...

20:39 Ukraine: Washington prêt...

20:28 Kiev accuse Moscou...

20:27 L'actrice Joan Rivers...

19:58 L'Occident menace la Russie de...

19:58 Golan/Syrie: 43 Casques bleus...

19:31 Un base-jumper français se tue...

19:25 Condamné à 16 ans de...

19:19 Ukraine: réunion d'urgence...

19:17 Merkel: de nouvelles sanctions contre...

Ve
Sa
Di
Lu
15 / 21°C
15 / 21°C
14 / 20°C
13 / 19°C