Gaz de schiste: Montebourg espère convaincre Hollande sur la recherche


PARIS - Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, est sorti jeudi de six mois de silence sur le gaz de schiste, en affirmant vouloir convaincre François Hollande d'avancer sur la recherche de techniques propres à son exploitation écologique.

J'espère convaincre le président de la République d'avancer sur la question de la recherche, a-t-il déclaré, interrogé sur Europe1.

Arnaud Montebourg n'avait plus abordé publiquement la question hypersensible du gaz de schiste depuis la polémique qu'il avait suscité en juillet en plaidant pour une exploitation écologique.

M. Montebourg a reconnu jeudi soir l'existence d'un problème environnemental dans l'exploitation du gaz de schiste avec la technique actuelle de la fracturation hydraulique, notamment aux Etats-Unis où les dégâts sont très importants.

Pour faire face à ces difficultés, il faut travailler à trouver des techniques parfaitement propres pour avoir une exploitation écologique, c'est-à-dire compatibles avec nos standards élevés d'environnement, a-t-il ajouté, tout en précisant qu'il ne fallait pas avoir de pollution ni en sous-sol, ni en surface.

Je pense que l'on peut convaincre sur cette base-là', a-t-il déclaré, convaincu de pouvoir convaincre également les écologistes, alliés du gouvernement.

On peut avoir des désaccords dans une coalition majoritaire avec nos amis les Verts, mais je n'admets pas que l'on soit victime d'une forme de terrorisme intellectuel, a-t-il assuré, en allusion aux nombreuses critiques qu'il avait essuyées après ses commentaires de l'été.

Je pense qu'on devrait réfléchir ensemble d'une manière raisonnable avec tous ceux qui veulent que notre pays sorte de l'ornière dans laquelle il se trouve, a-t-il affirmé.

Lors d'une audition devant une commission de l'Assemblée nationale, le ministre avait affiché début juillet la conviction qu'on arriverait avec la technologie dans très peu de temps au gaz de schiste écologique, où il n'y a pas de pollution.

Ces déclarations lui avaient valu un recadrage du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Quelques jours plus tard, M. Hollande a exclu toute exploration du gaz de schiste pendant sa présidence.

(©AFP / 23 janvier 2014 20h12)

News les plus lues