Israël se félicite des nouvelles sanctions de l'UE contre l'Iran


JERUSALEM - Israël s'est félicité des sanctions sans précédent que l'Union européenne (UE) s'apprête à annoncer lundi à l'encontre de l'Iran pour contraindre ce pays à abandonner son programme nucléaire.

Le durcissement de ces sanctions et le ton adopté par les Européens sont importants, car cela fait comprendre aux Iraniens qu'il n'est pas acceptable qu'ils poursuivent leur programme nucléaire, a affirmé à la radio militaire le ministre chargé des services de renseignements Dan Meridor.

L'Iran doit comprendre qu'il y a une détermination à l'empêcher de parvenir au nucléaire militaire, a ajouté le ministre.

Le régime iranien s'inquiète de l'impact de ces sanctions, qui ont une chance de réussir, a ajouté le ministre tout en reconnaissant qu'il aurait préféré que la mise en oeuvre de ces sanctions soit plus rapide.

M. Meridor a également estimé que pour être efficaces, ces sanctions devaient être appliquées par des pays tels que le Japon et la Corée du sud qui continuent à acheter du pétrole à l'Iran et qui doivent participer aux sanctions pour que le prix à payer soit de plus en plus élevé pour l'Iran.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Dany Ayalon a pour sa part affirmé à la radio publique que les nouvelles sanctions éloignent l'option militaire si elles sont appliquées fermement et sur une longue période. Nous devrons vérifier tout cela dans les prochains mois.

Désormais ce sont les Iraniens qui sont confrontés à un dilemme: ils doivent décider s'ils arrêtent leur programme nucléaire illégal ou s'ils continuent au point de mettre en danger le régime des ayatollahs, a ajouté le M. Ayalon.

Les Européens comprennent qu'il faut peut-être payer un prix à court terme si les prix du pétrole augmentent, ce qui n'est pas certain, plutôt que faire face à des menaces à long terme avec une augmentation permanente des prix, un Iran nucléaire pouvant en effet bloquer le détroit d'Ormuz, a ajouté le vice-ministre.

Selon lui, les Iraniens sont dangereux, extrémistes et déterminés et c'est seulement s'il y a une menace réelle contre eux qu'ils changeront d'attitude.

L'UE s'apprête à décréter lundi un embargo pétrolier tout en frappant la Banque centrale de l'Iran afin d'assécher les sources de financement.

Après avoir décidé notamment le gel d'avoirs contre 433 sociétés iraniennes et 113 personnes, des restrictions d'exportation de nombreux produits sensibles, l'interdiction des investissements dans le secteur des hydrocarbures, l'UE s'attaque aux ressources pétrolières stratégiques du régime iranien.

Le but est de s'en prendre aux revenus du gouvernement iranien, a commenté un diplomate européen.


(©AFP / 23 janvier 2012 12h36)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

08:12 Trois commandants de la branche...

08:06 Infranor table en 2014/15 sur des...

08:05 Admin.ch - Juillet 2014 : hausse des...

08:04 Schmolz+Bickenbach sort du rouge et...

08:04 Kudelski: le bénéfice...

08:02 Peach Property: produit en hausse de...

07:57 Ahold: bénéfice net en...

07:53 Implenia: bénéfice net...

07:50 Résultats en...

07:50 Looser: ventes semestrielles en...

07:45 Gategroup a divisé sa perte...

07:44 Bulletin d'informations de 08h00

07:39 Kuoni réduit sa perte à...

07:36 Le déclin de la France

07:36 Bénéfice en net repli...

07:33 Kudelski fait bondir ses...

07:28 Comet Group: hausse du chiffre...

07:27 Schmolz+Bickenbach renoue avec les...

07:23 Bell: bénéfice net...

Je
Ve
Sa
Di
10 / 21°C
10 / 21°C
12 / 19°C
12 / 19°C