L'Otan envisage le maintien des effectifs de l'armée afghane à 350.000 jusqu'en 2018


BRUXELLES - L'Otan envisage de revenir sur le projet de réduction progressif des forces afghanes à partir de 2015 et examine la possibilité de leur maintien à leur haut niveau actuel, soit 350.000 hommes, jusqu'à la fin de 2018, ont indiqué jeudi des responsables de l'Alliance atlantique.

Les pays de l'Otan réfléchissent sérieusement à maintenir les effectifs des forces de sécurité afghanes à 352.000 jusqu'à la fin 2018, a-t-on précisé de même source à l'occasion d'une réunion des ministres de la Défense au siège de l'Alliance à Bruxelles.

Aucune décision ne sera prise durant cette réunion, qui se termine vendredi et à laquelle participe le ministre afghan de la Défense, Bismullah Mohammadi, ont indiqué ces responsables.

C'est l'une des pistes envisagées, a déclaré le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, lors d'une conférence de presse.

Au sommet de l'Otan de Chicago en mai 2012, les 28 pays avaient donné leur accord à une réduction progressive des effectifs des forces afghanes, de 352.000 à 228.500 hommes, qui tiendra compte de l'évolution de l'environnement de sécurité.

Cette décision avait été notamment prise pour ne pas alourdir le budget de ces forces, que les Alliés ont décidé de financer après le retrait de leurs forces combattantes à la fin 2014.

Ce budget avait été évalué en 2012 à 4,1 milliards de dollars par an à partir de 2015. Les Etats-Unis s'étaient engagés à le prendre en charge pour plus de la moitié et l'Etat afghan à hauteur de 500 millions de dollars, ce qui en laissait environ 1,3 milliard à se répartir entre les autres pays.

Le coût pour maintenir 352.000 hommes en 2013 est d'environ 6,5 milliards de dollars, dont 5,7 à la charge des Etats-Unis, 300 millions des alliés et 500 millions du gouvernement afghan.

Si M. Rasmussen s'est dit confiant dans la capacité de financer 350.000 militaires et policiers après 2014, il a souligné que ce n'est pas une responsabilité seulement de l'Otan mais de la communauté internationale.

Il a par ailleurs souligné que les grandes lignes de la future mission post-2015 de l'Alliance, destinée à entraîner et conseiller les forces afghanes seraient fixées dans les prochains mois.

Elles pourraient être approuvées en juin à l'occasion d'un mini-sommet de l'Otan, dont la tenue à Bruxelles est actuellement en discussion.

Le lancement de cette future mission reste soumise à la conclusion d'un accord de sécurité bilatéral entre les Etats-Unis et l'Afghanistan, actuellement en négociation, qui accorde une immunité judiciaire aux troupes américaines amenées à rester après 2014. Selon la presse américaine, le nombre de ces dernières pourrait atteindre 3.000 à 9.000 militaires, dont de nombreuses forces spéciales.


(©AFP / 21 février 2013 18h58)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

13:16 Les forces irakiennes gagnent du...

12:27 La Russie hausse le ton face à...

12:19 Ukraine: 15 soldats ukrainiens...

12:01 La Suisse appelée à...

11:58 Egypte: huit policiers tués...

11:30 Suisse: la croissance marque le pas au...

11:29 Le piéton...

11:26 Crise ukrainienne: la Russie hausse le...

10:18 L'armée américaine...

10:16 Bourse Zurich: ouverture en...

10:01 Credit Suisse renforcerait sa gestion...

09:40 Des millions de faux Viagra saisis...

09:35 Casques bleus fidjiens: le Front...

09:25 France: la justice ouvrira les...

09:02 Investir.ch - Rapport...

08:48 L’Anschluss économique

08:47 Devises: l'euro en baisse face au...

08:42 Bourse Zurich: ouverture attendue en...

08:16 Roche lance deux systèmes de...

Ma
Me
Je
Ve
12 / 20°C
12 / 20°C
13 / 23°C
14 / 23°C