La chirurgie de l'obésité: un essor qui reste à maîtriser


PARIS - La chirurgie de l'obésité est en plein boom en France, où le nombre d'interventions a doublé en 5 ans, selon l'Assurance maladie qui souhaite des indications plus claires pour des opérations qui peuvent être irréversibles, en particulier pour les jeunes et les mineurs.

La chirurgie de l'obésité a concerné plus de 30.000 patients en 2011, contre 15.000 cinq ans auparavant.

Elle touche des personnes atteintes d'obésité morbide (dont lindice de masse corporelle est supérieur ou égal à 40 kg/m2) ou sévère (IMC supérieur ou égal à 35) en cas d'autres pathologie associées (hypertension, diabète...).

Létude présentée jeudi souligne le recul de la pose d'un anneau gastrique ajustable, technique réversible, en tête en 2006, mais qui ne représente plus qu'un quart des interventions en 2011.

Le basculement a été massif au profit de techniques irréversibles, le by-pass (qui court-circuite en grande partie l'estomac) et surtout la sleeve gastrectomie (réduction définitive du volume de l'estomac), qui représentent les trois quarts des interventions.

En principe, cette chirurgie (dite chirurgie bariatrique) est un traitement de dernier recours qui doit intervenir après une prise en charge médicale essentiellement nutritionnelle et psychologique, bien conduite pendant au moins six mois.

L'obésité touche près de 7 millions de personnes (15% de la population) en France, dont 550.000 ont une obésité morbide, massive, souligne le Pr Hubert Allemand, médecin conseil national de l'Assurance maladie. 425 établissements font de la chirurgie de l'obésité.

L'Assurance maladie dresse le profil des 30.442 patients opérés cette année là : 8 sur 10 sont des femmes, âgées de 39 ans en moyenne. La grande majorité souffrait d'obésité morbide (7 femmes sur dix, 8 hommes sur 10) et certains présentaient des pathologies associés : hypertension artérielle (1 patient sur 4), diabète (1 patient sur 10) ou asthme..

Disparités régionales

700 avaient moins de 20 ans. L'assurance maladie souhaite à ce propos des centres de référence labellisés pour ces jeunes patients et les mineurs et réfléchit à une entente préalable systématique pour les mineurs.

Ces techniques sont efficaces, y compris pour diminuer des co-morbidités comme le diabète, note Frédéric van Roekeghem, directeur de la caisse nationale de l'Assurance maladie (cnam).

Mais pourquoi ne pas commencer par une intervention réversible, pourquoi aller directement à des interventions lourdes comme on le voit dans certaines régions, demande-t-il se déclarant partisan de faire émerger un consensus sur les indications à privilégier.

Les interventions lourdes comme le by-pass impose entre autres le suivi du patient et la prise de compléments vitaminés à vie.

L'étude de l'Assurance maladie révèle d'importantes disparités régionales avec des taux d'intervention qui varie d'un facteur de 1 à 3 en métropole. On compte ainsi 2 interventions pour 10.000 habitants en Auvergne contre 6 pour 10 000 en région Provence-Alpes-Côte dAzur et Languedoc Roussillon. Des taux qui ne reflètent pas la fréquence de l'obésité comme en région Paca qui a la prévalence d'obésité la plus faible, pointe le Pr Allemand.

Le recours aux différentes techniques est également très variable selon les régions : la région Rhône-Alpes préfère l'anneau gastrique ajustable (58% des interventions), la Bretagne le by-pass gastrique (67% des interventions, contre une moyenne nationale de 31%). Tandis que la sleeve gastrectomie est largement majoritaire en Franche-Comté (86%) et à La Réunion (92%).

Dans la grande majorité des cas les interventions sont justifiées, mais ce qui nous préoccupe plus, c'est la pertinence du choix de la technique, remarque le Pr Allemand.

Enfin, une cohorte de suivi de patients opérés permettrait d' évaluer dans la durée le rapport bénéfice/risque des techniques.


(©AFP / 21 février 2013 19h20)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

10:09 Jérusalem: 16 arrestations...

10:03 Quatre morts dans une fusillade...

10:00 Votre pause-café : plus de 5000...

09:26 Au moins 42 morts dans un accident de...

09:07 Quatre morts dans une fusillade...

09:05 Quatre morts dans une fusillade...

08:58 USA-Suisse: pas encore de solution...

08:51 Pakistan: 42 morts dans un accident de...

08:47 Au moins quatre morts dans une...

08:37 Heurts entre police et familles des...

08:20 Romandie.com vous souhaite une...

08:16 Le Pakistan construit un vaste parc...

08:05 Les quatre ex-otages français...

08:03 Les quatre ex-otages français...

08:00 Romandie.com vous souhaite une...

08:00 Dernières prévisions...

06:28 Heurts entre police et familles des...

06:20 Ueli Maurer veut rester au DDPS...

06:04 Les titres de la revue de presse:...

Di
Lu
Ma
Me
3 / 16°C
8 / 15°C
7 / 17°C
7 / 17°C