Matériaux intelligents, économies d'énergie : une expo sur l'habitat de demain


PARIS - Matériaux intelligents, aménagements évoluant avec les façons de vivre, réduction de la consommation énergétique: la Cité des sciences et de l'Industrie invite à réfléchir sur les formes d'habitat, d'aujourd'hui et de demain dans un monde toujours plus urbain et plus peuplé.

L'objectif de cette exposition, ouverte mardi jusqu'en novembre 2013, est de fournir les clefs pour participer au débat sur l'habitat de demain, explique Sophie Lecuyer, la commissaire.

Sur 600 m2 au sein de la Cité des sciences, l'habitat est abordé sous de multiples angles, à commencer par celui des matériaux.

Un premier espace permet de se familiariser avec la palette d'isolants en tous genres et de rapidement poser quelques repères: trois maisons miniatures non chauffées affichent ainsi des températures de 5,5°, 11° et 15° selon qu'elles sont en briques, en bois ou en paille.

En ces temps de hausse de la facture énergétique des ménages, un espace aborde les sources d'économies qui vont des appareils basse consommation à l'autodiscipline (pas d'équipements en veille, de lumières dans une pièce inoccupée) en passant par le fait de devenir un producteur d'électricité via le photovoltaïque par exemple.

Une horloge prototype indique la consommation instantanée d'une maison, pointant chaque poste de dépenses d'énergie et affichant le nombre de watts engloutis en direct: un outil pas encore disponible mais qui pourrait être redoutable.

Connectés et recyclables

Puisqu'il ne suffit pas de construire des bâtiments plus économes et intelligents, la rénovation est aussi exposée, notamment via un jeu multimédia scénarisé. Il s'agit de transformer une maison construite dans les années 60 pour éviter qu'elle reste une passoire énergétique. Un compteur affiche les gains d'énergie et les coûts de réalisation.

D'autres espaces permettent de prendre un peu de recul par rapport à nos usages.

L'habitat se transforme, il est le reflet de l'évolution de la société, souligne Sophie Lecuyer. Avec le temps, la cuisine s'ouvre sur le salon, des ordinateurs s'installent partout, le salon doit pouvoir se transformer en chambre occasionnelle. Un film de quatre minutes démontre ces évolutions au fil des décennies. Aujourd'hui, on attend beaucoup de modularité dans un espace à vivre, ajoute la commissaire de l'exposition.

Autre prise de distance via des photos sur support numérique d'habitats lointains, en Afrique ou en Asie, nomades ou alternatifs (caravanes, dans les arbres, etc.).

Un espace est ensuite dévolu aux équipements de demain, sans doute toujours plus connectés les uns aux autres, toujours plus recyclables, toujours plus soucieux d'énergie économisée.

Un court film intitulé objets rêvés permet un retour en arrière parfois drôle avec un montage de films publicitaires des années 30 à nos jours: si l'aspirateur et la visioconférence ont perduré, le robot pour sortir le chien n'a jamais vu le jour, pas plus que celui pour faire la vaisselle.


(©AFP / 04 décembre 2012 16h30)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

23:47 Deux policiers tués par balles...

23:13 L'équipage de l'ISS...

22:45 Gabon: un étudiant tué...

21:34 Raul Castro est prêt à...

03:20 Fukushima: le danger de la piscine du...

02:43 Intentions de vote pour 2015:...

02:30 Fukushima: fin du retrait du...

00:50 Washington demande à...

00:34 Deux policiers tués par balle...

00:18 Deux policiers tués par balles...

00:14 Tremblement de terre à...