Quotas de thon rouge et protection des requins en discussion à Agadir


AGADIR - Les pays chargés de la gestion de la pêche des thonidés dans l'Atlantique, réunis à Agadir depuis lundi, poursuivaient dimanche leurs débats à huis clos pour décider d'ici lundi soir des prochains quotas de capture de thon rouge, marché très lucratif destiné à 80% au Japon.

Les discussions se poursuivent en commission mais aussi via des réunions bilatérales non officielles, et nous ne savons pas ce qui va en ressortir, ont indiqué plusieurs représentants d'ONG, admis comme observateurs à la 18e conférence de la Cicta (Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique).

Nous ne savons même pas si les quotas seront arrêtés jusqu'en 2015, date de la prochaine évaluation scientifique du stock de thon rouge, ou si les décisions porteront sur 2013 et 2014, a indiqué une représentante d'ONG, sous couvert de l'anonymat.

Nous avons bon espoir d'avoir pour 2013 une décision positive, c'est-à-dire qui respecte les recommandations des scientifiques de la Cicta, a-t-on ajouté de même source.

Pour la zone Atlantique Est, qui comprend la Méditerranée, le comité scientifique de la Cicta a préconisé jusqu'en 2015 des quotas annuels entre 12.900 tonnes, le niveau actuel, et 13.500 tonnes.

Pour l'Atlantique Ouest, où le thon rouge est essentiellement pêché dans le Golfe du Mexique, la recommandation est 1.750 tonnes.

Les scientifiques de la Cicta ont estimé que le stock de thon rouge de Méditerranée, une espèce largement surpêchée dans les années 1990 et 2000, était en voie de rétablissement, tout en appelant à la prudence en raison de fortes incertitudes sur l'ampleur et la vitesse de cette hausse.

Toutes les ONG plaident pour un maintien des quotas au niveau actuel, une position également défendue par l'Union européenne.

Des mesures de protection pour différents types de requins, dont la survie de plusieurs espèces est menacée par la surpêche, sont également débattues à Agadir.

L'Union européenne défend une protection renforcée du requin taupe, mais le Canada souhaite continuer à exploiter cette espèce.

Les Etats-Unis défendent une réglementation plus stricte pour interdire la découpe d'ailerons de requins à bord des navires.

En plus de ces mesures, les ONG réclament de meilleures pratiques pour la réduction des prises accidentelles de requins par des engins de pêche visant d'autres espèces.


(©AFP / 18 novembre 2012 13h25)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

09:30 France: le moral des ménages un...

09:23 Le National accorde 7,5 millions de...

09:20 Investir.ch - Something strange just...

09:18 Bourse Tokyo: le Nikkei en...

09:09 Ferguson: le policier affirme avoir...

09:08 Admin.ch - Le Conseil...

09:01 Admin.ch - L’OFAG ouvre une...

09:01 Admin.ch - Combattants terroristes...

08:55 Autos à prix canon sur...

08:52 Quotas de femmes instaurés pour...

08:46 Spectaculaire braquage en plein Paris,...

08:46 Reyl: fonds gérés en...

08:46 Partners Group reprend un fonds...

Me
Je
Ve
Sa
7 / 10°C
7 / 9°C
6 / 8°C
6 / 8°C