RDC/élections: les évêques inquiets du train qui va droit dans le mur


KINSHASA - La situation politique en République démocratique du Congo à deux jours de l'annonce des résultats de la présidentielle ressemble à celle d'un train qui va tout droit contre le mur, se sont inquiétés dimanche les évêques de l'église catholique congolaise.

Nous avons l'impression que dans la situation actuelle, l'image que nous avons donnée c'est celle d'un train à grande vitesse qui va tout droit contre le mur, a déclaré Mgr Nicolas Djombo, président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), lors d'une conférence de presse à Kinshasa.

Nous en appelons à tous les acteurs politiques, à tous les leaders de freiner le train qui risque d'aller tout droit dans le mur, a-t-il ajouté, alors que l'opposition a rejeté les résultats partiels de la présidentielle donnés depuis vendredi par la Commission électorale (Céni).

La Céni a déclaré samedi que le président sortant Joseph Kabila obtenait 51% des voix et son principal rival Etienne Tshisekedi 34% selon les résultats provisoires portant sur un tiers des bureaux de vote.

Critiquant implicitement la Céni qui ne donne que le nombre de voix des 11 candidats par province, Mgr Djombo a estimé que pour garantir la sérénité et la crédibilité des résultats, comme le stipule la loi électorale (...), la publication partielle devrait mentionner le nombre d'enrôlés, de votants, de bulletins nuls et de voix obtenues par chaque candidat.

Notre objectif fondamental (lors de l'observation des scrutins) n'était pas la production de résultats, a insisté le président de la Cenco, en invitant le peuple congolais, les acteurs politiques et la Céni (Commission électorale) à s'en tenir impérativement à la vérité des urnes telle qu'exprimée et affichée au niveau des bureaux de vote.

La conférence épiscopale a appelé les Congolais au calme, à la paix. Qu'il évite toute violence.

Il nous importe d'exhorter la population congolaise à se rappeler combien notre pays a régressé à cause de manque de retenue qui a, dans le passé, occasionné des violences, des pillages et la destruction des infrastructures dont nous subissons des conséquences à ce jour, a rappelé Mrg Djombo.

Le résultat total provisoire de la présidentielle doit être annoncé mardi par la Céni, celui des législatives le 13 janvier.


(©AFP / 04 décembre 2011 14h24)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

23:24 Nucléaire iranien: les...

23:20 Une roquette tirée de Gaza...

23:10 Peine sans précédent de...

22:30 Ukraine : l'horizon...

22:28 Les renforts de combattants kurdes...

22:28 Cagnotte de l'Euro Millions...

22:26 L'avion spatial...

21:44 Onze religieux tués dans un...

21:40 Les peshmergas irakiens quittent la...

21:36 Wall Street bat des records,...

21:19 Burkina: un groupe d'officiers...

21:18 Le jeune délinquant...

21:18 Burkina: Washington appelle à...

21:12 Burkina : l'Union...

21:07 Marchés truqués à...

20:58 L'avion spatial...

20:53 L'avion spatial...

20:51 Ukraine: Washington salue...

20:45 Au moins 8 morts dans un triple...

Sa
Di
Lu
Ma
6 / 16°C
9 / 14°C
8 / 13°C
9 / 11°C