Rafle du Vel d'hiv: Hollande contrevient à la vérité historique


PARIS - Paul-Marie Coûteaux, président du Siel (Souveraineté, indépendance et libertés), allié du FN dans le cadre du Rassemblement Bleu Marine, estime dimanche à propos de l'anniversaire de la rafle du Vél d'hiv que François Hollande contrevient à la vérité historique.

En déclarant que la rafle du Vél d'Hiv fut +un crime commis en France par la France+, le président de la République contrevient à la vérité historique (...) Si ce crime fut commis sur le territoire national, comme tant d'autres le furent sous l'Occupation, et si la police parisienne était à la botte de l'Occupant, la responsabilité de ce crime n'est nullement imputable à la France. Aucune des autorités que reconnaissaient alors les Français, celle de Vichy pas plus que celle de Londres ne gouvernait la zone occupée, écrit M. Couteaux dans un communiqué.

A force de mensonges et de repentances (...) une part croissante de notre peuple s'accuse de crimes qui ne lui sont nullement imputables, ajoute encore le président du Siel.

(©AFP / 22 juillet 2012 19h45)