Rio+20: progresser vers un accès universel à l'énergie


PARIS - Rio+20, la conférence de l'ONU sur le développement durable organisée en juin 2012 au Brésil, peut permettre à la communauté internationale de prendre des engagements pour progresser vers un accès universel à l'énergie, selon son coordinateur Brice Lalonde.

Cette conférence onusienne, qui se tiendra à Rio 20 ans après le Sommet de la Terre dans cette même ville, a pour objectif d'avoir une vision d'ensemble sur le développement d'ici à 2030, en conciliant économie et écologie, a souligné auprès de l'AFP le coordinateur des Nations unies pour Rio+20.

Le rendez-vous brésilien, du 4 au 6 juin 2012, doit déboucher sur des engagements des Etats, mais aussi des entreprises, associations, société civile, scientifiques, souhaite l'ex-ministre français de l'Ecologie, invité samedi du Festival international du film écologique de Bourges.

Pour les gouvernements eux-mêmes, on essaiera de trouver des objectifs un peu à la façon dont les Nations unies avaient avancé les Objectifs du millénaire (pour le développement) qui s'achèvent en 2015, souligne-t-il.

Je pense qu'on aura des objectifs d'ici à 2030, comme l'accès universel à l'énergie pour les gens qui en sont privés. On va essayer de doubler la part des renouvelables d'ici 2030, essayer de diminuer l'intensité énergétique, inventer une nouvelle agriculture, beaucoup plus écologique, ajoute-t-il, même s'il n'y aura peut-être pas de chiffres.

Parmi les autres idées figurent les villes -- comment on peut réduire le poids écologique des villes d'ici 2030 - ou des propositions plus concrètes comme voir si on peut bannir les sacs en plastique, c'est en discussion.

Concernant le projet d'une Organisation mondiale de l'environnement, portée depuis des années notamment par la France, Brice Lalonde estime qu'il faut éviter un traité, certains pays ne pourront pas signer de traité, mais tout le monde est d'accord pour renforcer l'environnement.

Il reconnaît la nécessité d'avoir un endroit aux Nations unies où on puisse lier le social, l'écologique et l'économique car ça n'existe pas. Pour l'instant, c'est toujours dans des enceintes séparées.

Vingt ans après le Sommet de la Terre de Rio, qui avait marqué une étape capitale de la prise en compte des thématiques environnementales au niveau international, Brice Lalonde appelle à être positif car c'est plus mobilisateur d'appeler à construire quelque chose plutôt que d'essayer de se priver ou de se limiter.


(©AFP / 10 octobre 2011 15h54)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

20:38 Mort du patron de Total: les experts...

20:37 Les jihadistes redoublent leurs...

20:26 Italie: un mètre cube de...

20:15 Un homme paralysé marche...

20:13 Bourses européennes: fort...

20:07 Recherche d'un sous-marin par la...

19:58 France: soupçonnée...

18:57 Gaz: Kiev demande à l'UE...

17:45 Londres: un mort et des transports...

17:39 Pour le mufti d'Arabie saoudite,...

17:17 Kiev demande à l'UE une...

17:06 Christophe de Margerie et les ONG: des...

17:00 UBS et Credit Suisse...

16:35 USA: hausse plus forte que...

16:32 Unijet, qui exploitait le Falcon...

16:28 Mort du patron de Total: un...

16:20 Pour Valls, Filoche ne mérite...

16:05 Corbeyrier (VD): camp annulé...

16:01 Italie: découverte d'une...

Ma
Me
Je
Ve
16 / 21°C
6 / 10°C
7 / 11°C
6 / 12°C