Tirana fête un siècle dindépendance, boudée par Athènes et Skopje


TIRANA - LAlbanie en liesse a fêté mercredi les cent ans de son indépendance de l'Empire ottoman, mais les célébrations ont été boudées par les représentants de la Grèce et de la Macédoine voisines, qui ont annulé leur participation en raison de déclarations du Premier ministre albanais, Sali Berisha, perçues comme des prétentions territoriales à leur adresse.

La déclaration de M. Bersiha, qui a mis le feu aux poudres, était un message adressé aux Albanais de tous les territoires albanais, de Preveza (ndlr, en Grèce), au Presevo (ndlr, en Serbie) et de Skopje (capitale de la Macédoine) à Podgorica, capitale du Monténégro.

Le chef de la diplomatie grecque Dimitris Avramopoulos et le président macédonien Gjorgje Ivanov, qui avaient initialement confirmé leur participation à la fête nationale albanaise, ont aussitôt annulé leur déplacement.

Dans une déclaration à la presse, Erla Mehilli, la porte-parole de M. Berisha, a souligné que les propos du chef du gouvernement albanais faisaient référence au contexte historique d'il y a cent ans et assuré qu'il n'exprimaient aucune revendication territorile envers les voisins du sud, du nord ou de l'est de l'Albanie.

Des cérémonies marquant cette fête ont également été organisées ces derniers jours en Macédoine, où les Albanais représentent 25% de la population, ainsi qu'au Kosovo, où la majorité albanaise a proclamé en 2008 son indépendance de la Serbie.

Lors d'une manifestation à Skopje dimanche, M. Berisha et son homologue du Kosovo Hashim Thaçi ont promis l'union de tous les Albanais dans les frontières de l'Union européenne, tout en rejetant les inquiétudes quant à des prétentions territoriales envers des régions de pays voisins où ils sont majoritaires.

En Albanie, les cérémonies ont réuni mercredi des dizaines de milliers de personnes à Tirana et à Vlora, ville du sud du pays, où le drapeau albanais a été hissé il y a un siècle jour pour jour.

Le 28 novembre est un jour de fête pour tous les Albanais, où qu'ils se trouvent, car c'est le jour de l'indépendance, un jour marquant les sacrifices et les rêves pour un avenir meilleur, a déclaré le président Bujar Nishani devant une foule enthousiaste réunie à Vlora.

Aujourd'hui nous sommes unis autour de ce drapeau, a-t-il poursuivi alors que les participants brandissaient des drapeaux albanais rouges frappés d'un aigle bicéphale noir.

Le point culminant des cérémonies a été un rassemblement dans la soirée à Tirana avec la participation de dizaines de milliers de personnes, selon la police. Un gâteau pesant seize tonnes a été offert par la municipalité aux participants tandis que plus de 1.600 membres des forces armées albanaises ont défilé sur la place centrale devant la foule.


(©AFP / 28 novembre 2012 21h51)

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

06:07 Les titres de la revue de presse:...

06:00 Autos à prix canon sur...

05:11 Deux policiers tués par balles...

05:07 Drame familial: la mère...

03:55 Australie: la mère...

03:33 Cote de confiance: Leuthard...

03:20 Fukushima: le danger de la piscine du...

02:43 Intentions de vote pour 2015:...