USA: le président Obama dope la recherche dans son projet de budget 2014


WASHINGTON - Le président Barack Obama a requis une augmentation globale de l'enveloppe consacrée à la recherche, tout en réduisant légèrement celle de la Nasa, dans son projet de budget 2014 transmis mercredi au Congrès.

L'Agence de protection de l'environnement (EPA) fait les frais de l'austérité budgétaire avec une coupe de 3,5% par rapport à son budget 2012, tombant à 8,2 milliards de dollars.

A 17,7 milliards de dollars, le budget de la Nasa est réduit de 0,3% par rapport à 2012 mais l'agence préserve tous ses grands programmes comme le développement du nouveau lanceur lourd (SLS) et de la capsule Orion pour envoyer des astronautes vers un astéroïde et ultérieurement vers Mars.

Le premier vol d'essai d'Orion est maintenu pour 2014 et celui du SLS en 2017.

La Nasa continue aussi à financer au même niveau l'industrie privée comme SpaceX pour développer des lanceurs et des capsules capables d'acheminer des astronautes à la Station spatiale internationale (ISS) et ne plus devoir payer des sièges sur les Soyouz russes.

L'agence maintient l'objectif de lancer le télescope spatial James Webb, le successeur beaucoup plus puissant de Hubble, en 2018.

Elle prévoit également une nouvelle mission robotique pour capturer un petit astéroïde avant de le remorquer et le mettre sur orbite à proximité de la Terre, où des astronautes pourront se rendre pour récupérer des échantillons.

En revanche, M. Obama réaffirme sa volonté d'accroître les fonds des principales agences fédérales de recherche fondamentale.

Il propose d'augmenter de 8,4% (593 millions de dollars) le budget de la National Science Foundation (NSF) --qui finance un grand nombre de bourses de recherche-- pour le porter à 7,6 milliards pour l'année fiscale débutant le 1er octobre 2013.

Le président américain propose également de doper le budget du département de la Santé de 5%, à 80,1 milliards, alors que sa réforme de l'assurance médicale entre progressivement en vigueur.

Plus de fonds sont aussi prévus pour la recherche sur la maladie d'Alzheimer, la prévention et le traitement de l'infection par le virus du sida ainsi que pour un nouveau projet d'étude du cerveau humain.

Mais l'enveloppe des Instituts nationaux de la santé (NIH), la plus grande institution publique mondiale de financement de la recherche biomédicale, reste inchangée à 31 milliards.

Enfin, M. Obama propose d'augmenter de 8% le budget du département de l'Energie pour le porter à 28,4 milliards.

Cette hausse vise à donner les moyens aux Etats-Unis d'être à la pointe mondialement dans les énergies propres et à répondre au changement climatique. Mais ce projet de budget doit encore passé l'épreuve du Congrès, où il a peu de chance d'être adopté en l'état.

(©AFP / 10 avril 2013 20h05)

News les plus lues