Nouvelle plantes: Peste ou aubaine?

Les plantes nouvellement introduites ou migrantes peuvent en partie servir de festin aux chenilles de papillon locales. Lorsqu’il s'agit de plantes utiles, on se réjouit que les prédateurs soient absents ou discrets. Dans la nature, un enrichissement de leur menu peut cependant être souhaitable parce qu'il pourrait contrer une multiplication invasive des néophytes. Les chercheurs de l'Eawag viennent de mettre au point une méthode permettant de prédire dès l'introduction de nouvelles plantes comment et par quels insectes elles seront intégrées à leur menu.

(Admin.ch / 02.07.2013 08h48)

Pour lire cette news dans son intégralité, veuillez cliquer ici.

    

Vidéos qui devraient vous intéresser
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

08:46 Bourse Zurich: vers une ouverture un...

08:45 Banques européennes

08:40 La Chine a lancé une sonde...

08:35 Ericsson: recul du...

08:31 Foire d'automne: un million de...

08:31 Axa Winterthur: volume d'affaires...

08:31 Allemagne: le moral des consommateurs...

08:27 Principales informations avant-Bourse

08:26 Lepaon: l'Etat doit contraindre...

08:20 Romandie.com vous souhaite une...

08:20 Perquisitions chez Safra Sarasin, la...

08:20 Les hydrocarbures de schiste, un vrai...

08:15 Realstone: sous enquête fiscale,...

08:09 BASF abaisse ses objectifs pour 2015

08:07 Investir.ch - L’associé...

08:07 Bourse Tokyo: le Nikkei finit en...

08:05 Volvo: bénéfice net et...

08:01 realogix lance un nouveau service de...

08:01 Mikron: stagnation des ventes sur 9...

Ve
Sa
Di
Lu
3 / 13°C
6 / 13°C
7 / 14°C
7 / 14°C