Nouvelle plantes: Peste ou aubaine?

Les plantes nouvellement introduites ou migrantes peuvent en partie servir de festin aux chenilles de papillon locales. Lorsqu’il s'agit de plantes utiles, on se réjouit que les prédateurs soient absents ou discrets. Dans la nature, un enrichissement de leur menu peut cependant être souhaitable parce qu'il pourrait contrer une multiplication invasive des néophytes. Les chercheurs de l'Eawag viennent de mettre au point une méthode permettant de prédire dès l'introduction de nouvelles plantes comment et par quels insectes elles seront intégrées à leur menu.

(Admin.ch / 02.07.2013 08h48)

Pour lire cette news dans son intégralité, veuillez cliquer ici.

    
NEWS LES PLUS LUES (60 MIN)

08:36 Bourse Zurich: ouverture prévue...

08:06 BB Biotech réduit drastiquement...

08:00 SFS investira près de 36 mio...

08:00 Dernières prévisions...

07:43 Nigeria/Rann: au moins 90 tués,...

07:31 Compagnie Financière Tradition...

07:21 Bell: la filiale Hilcona...

07:07 Dätwyler confirme les attentes...

07:02 Investir.ch - Chronique Matinale...

07:01 WISeKey Cybersecurity Davos Roundtable...

06:58 Ben Laden était inquiet face...

06:54 Investir.ch - Aujourd’hui tout...

06:40 Investir.ch - L’histoire de...

06:34 Compagnie Financière Tradition...

06:20 Événements importants...

06:19 Le pétrole à la hausse...

06:06 Sondage Tamedia sur les votations: une...

05:49 Une voiture fonce dans la foule...

04:00 Investir.ch - Trouver la...