La Russie et la Chine vont signer une quarantaine d'accords importants

Moscou - La Russie et la Chine vont signer une quarantaine d'accords importants lors de la visite à Moscou du Premier ministre chinois Li Keqiang, a annoncé lundi le chef du gouvernement russe Dmitri Medvedev, alors que la Russie, engagée dans en bras de fer avec l'Occident, tente de resserrer ses liens avec Pékin.

Nous avons un agenda très chargé (...). Nous allons participer à la signature d'un grand nombre de documents, a déclaré M. Medvedev, cité par l'agence officielle TASS, lors du début de la rencontre avec Li Keqiang. Il s'agit d'environ 40 documents bilatéraux très importants, a-t-il souligné.

Parmi ces documents figure notamment un accord intergouvernemental, indispensable pour que la Russie puisse livrer pour la première fois du gaz à la Chine par gazoduc, dans le cadre d'un contrat signé en mai avec Pékin, après dix ans de difficiles négociations, a affirmé l'agence citant une source au sein du gouvernement russe.

Ce mégacontrat est estimé à 400 milliards de dollars sur 30 ans et prévoit des livraisons de 38 milliards de mètres cubes par an à partir de 2018, via le gazoduc Force de Sibérie dont la construction a été lancée début septembre en Iakoutie (Sibérie Orientale).

Il s'agit également d'accords sur le renforcement de la coopération entre le géant gazier russe Gazprom, le numéro un du pétrole russe Rosneft et le groupe chinois CNPC, selon la source gouvernementale citée par TASS.

Un accord de coopération entre de grandes banques russes et chinoises devrait aussi être signé lors de la rencontre entre M. Medvedev et Li Kequiang, selon la même source.

Le niveau des relations entre la Chine et la Russie est très élevé et peut être caractérisé comme un partenariat stratégique, a souligné M. Medvedev.

La Chine est notre premier partenaire pour le commerce extérieur, a-t-il précisé.

Au cours de six dernières années, le montant du commerce bilatéral a plus que doublé, en passant de 40 à 90 milliards de dollars, a indiqué M. Medvedev.

Vous et moi, nous voulons donner une impulsion au développement de la coopération russo-chinoise dans tous les domaines, a déclaré pour sa part Li Kequiang, saluant son homologue russe comme son ancien ami.

Mardi, le Premier ministre chinois devrait également être accueilli par le président russe Vladimir Poutine.

La visite de Li Kequiang intervient au moment où la Russie, engagée dans un bras de fer inédit depuis la fin de la Guerre froide avec les Occidentaux en raison de la crise ukrainienne, a accéléré son rapprochement avec Pékin à coups d'importants contrats dans le domaine énergétique.

mp/spi

GAZPROM

ROSNEFT

(©AFP / 13 octobre 2014 12h09)