TEL Solar licencie 95 personnes supplémentaires

TEL Solar (ex-Oerlikon Solar), active dans le photovoltaïque, a licencié 95 personnes à fin novembre. L'entreprise st-galloise a échoué dans sa quête d'investisseurs.

Une porte-parole de TEL Solar, Simone Ramser, a confirmé mercredi à l'ats une information parue dans le "St-Galler Tagblatt". La maison mère japonaise Tokyo Electron a annoncé fin janvier son intention de se retirer du domaine solaire, en raison de conditions difficiles sur ce marché.

Cette mesure a conduit à une centaine de licenciements au sein de l'entreprise st-galloise, qui employait encore 300 collaborateurs au début de l'année. S'en sont suivis 20 congés supplémentaires à Trübbach (SG) et Neuchâtel, mi-2014. Quelque 25 licenciements sont encore prévus pour janvier 2015.

Après cette nouvelle vague de licenciements, TEL Solar emploiera encore une soixantaine de collaborateurs à Trübbach, pour assurer l'entretien et le service de projets en cours. L'entreprise fermera définitivement ses portes en avril 2016, précise Simone Ramser. Elle ne prévoit pas de plan social.

(ats / 03.12.2014 14h13)