L'EPR finlandais va plomber les comptes de son exploitant

Helsinki - L'agence d'évaluation financière Standard and Poor's a affirmé lundi que le réacteur EPR construit par Areva en Finlande ferait grimper les coûts de production de son exploitant TVO à tel point qu'il ne pourra plus être rentable.

Nous prévoyons qu'une fois que [le réacteur] OL3 entrera en service en 2019 le coût moyen de production de TVO passera à un peu moins de 30 euros par mégawatt-heure, contre environ 20 euros actuellement, a écrit S&P.

Or les prix futurs actuellement prévus par le marché sont inférieurs aux coûts de production attendus pour TVO, a-t-il ajouté.

L'électricien finlandais a vu de ce fait la note de sa dette abaissée par S&P d'un cran, à BB+, ce qui l'a fait tomber dans la catégorie spéculative. La perspective est stable.

L'EPR du géant français du nucléaire Areva et de l'industriel allemand Siemens est en construction à la centrale d'Olkiluoto depuis 2005, et a accumulé neuf ans de retard sur la date de mise en service initialement prévue.

TVO avait remis en avril au gouvernement finlandais sa demande d'autorisation d'exploitation du réacteur.

Une grande incertitude pèse encore sur le coût final du projet. TVO et Areva, qui se rejettent la responsabilité des retards, réclament l'un à l'autre des milliards d'euros dans un arbitrage confié à la Chambre de commerce internationale de Paris.

S&P a rappelé que TVO avait un modèle économique particulier, dans lequel ses actionnaires, en premier lieu l'électricien Pohjolan Voima (majoritaire), doivent statutairement couvrir ses coûts, ce qui limite quelque peu les risques pour les créanciers.

hh/gab/jpr

AREVA

SIEMENS

(©AFP / 23 mai 2016 17h39)
News les plus lues