ABB: demande et revenus en baisse, bénéfice en hausse au premier trimestre

(ajoute détails et performance par division)

Zurich (awp) - ABB a enregistré sur les trois premiers mois de l'année un tassement de ses entrées de commandes, assorti d'une légère hausse de ses recettes. La marge brute d'exploitation est demeurée stable. Le bénéfice net s'est pour sa part envolé de près de moitié, sous l'effet de la vente des activités de production de câbles haute tension.

La demande s'est contractée de 9%, ou 3% à périmètre et changes constants, à 8,40 mrd USD. Le chiffre d'affaires s'est érodé de 1% à 7,85 mrd USD. Le conglomérat zurichois revendique une progression des ventes de 3% sur une base comparables. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a reculé de 1% à 943 mio USD.

Le bénéfice net a décollé de 45% à 724 mio USD. La cession de la production de câbles haute tension au danois NKT Cables, finalisée fin mars, avait été conclue sur la base d'une valorisation d'entreprise de 836 mio EUR.

L'unité avait contribué en 2015 à hauteur de 524 mio USD aux revenus du conglomérat zurichois de techniques énergétiques et d'automation. Des frais d'acquisition et autres éléments exceptionnels ont toutefois aussi pesé dans la balance. Les analystes consultés par AWP anticipaient un peu plus de demande, mais un peu moins de recettes. L'Ebitda n'était attendu qu'à 929 mio USD et surtout le bénéfice net à 490 mio USD.

Le flux de trésorerie opérationnel a été multiplié par plus de deux à 509 mio CHF. L'envolée est toutefois attribuée principalement à un décalage au deuxième trimestre du paiement des bonus, au lieu du premier partiel l'an dernier. Ce report répond à l'enquête en cours sur les malversations découvertes au sein de la filiale sud-coréenne. ABB confirme au passage que l'impact de ces délits sur sa performance demeure modeste et que le cas reste confiné à la Corée du Sud.

POWER GRIDS DEMEURE INSTABLE£

Les produits d'électrifications ont bénéficié d'un regain de demande de 1% à 2,53 mrd USD et généré un chiffre d'affaires stable de 2,29 mrd USD. L'unité Robotique et mouvement a vu ses entrées de commandes accélérer de 4% à 2,18 mrd USD, pour des revenus en hausse de 3% à 1,93 mrd USD.

Les commandes pour les réseaux électriques se sont effondrées de 20% à 2,38 mrd USD et les revenus ont égaré 2% à 2,41 mrd USD. La demande dans l'automatisation industrielle a fondu de 8% à 1,68 mrd USD et les recettes afférentes se sont érodées de 7% à 1,55 mrd USD.

La marge Ebitda des quatre divisions s'est étalée entre 14,1% pour Electrification Products et 10,3% pour Power Grids. Cette dernière entité est toutefois celle qui a connu l'évolution la plus favorable, avec un gain de 2,8 points de pourcentage attribué notamment aux mesures d'économies adoptées.

La direction conserve une approche prudente concernant les perspectives à court terme, évoquant les tensions et incertitudes géopolitiques ou encore la modeste dynamique de croissance au niveau mondial. Les prix des hydrocarbures, qui influencent la propension à l'investissement de certains clients d'ABB, de même que les variations monétaires continueront à constituer des défis pour l'entreprise.

Le rachat du spécialiste autrichien de l'automatisation Bernecker + Rainer Industrie-Elektronik (B&R), annoncé début avril, doit toujours être finalisé dans le courant de l'été.

Le groupe assure nonobstant être bien positionné pour profiter des opportunités qui se présenteront pour afficher à long terme une croissance rentable.

jh/fr

(AWP / 20.04.2017 07h47)

News les plus lues