AFG: le bénéfice s'effondre en 2014, dividende et emplois supprimés

Arbon (awp) - L'équipementier du bâtiment AFG Arbonia Forster (AFG) a essuyé l'an dernier un effritement de deux tiers du bénéfice net des activités poursuivies, à 11,3 mio CHF. Le conseil d'administration ne proposera aucun dividende pour l'année écoulée, alors que la rémunération des actionnaires s'était élevée à 0,30 CHF par action au titre de 2013, détaille le rapport d'activité publié mardi. De 150 à 200 emplois seront biffés chez le producteur de fenêtres EgoKiefer au cours des 18 prochains mois.

Le bénéfice net réel s'inscrit pour la première fois depuis 2001 dans les chiffres noirs, à 15,1 mio CHF contre une perte de 49,9 mio CHF un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires, déjà communiqué fin janvier, accuse un repli de 2,4% hors effets de changes, cessions et acquisitions. Il s'est néanmoins enrobé de 1,3% en chiffres absolus, à 1,02 mrd CHF. La rentabilité s'est lézardée, de 24% au niveau de l'excédent brut d'exploitation (EBITDA) à 78,3 mio CHF et de 46% au niveau de l'EBIT à 33,4 mio CHF.

L'exercice 2014 s'inscrit dans le cadre de la vaste fourchette des prévisions des analystes consultés par AWP, qui tablaient sur un EBIT de 32,0 à 36,1 mio CHF, pour un bénéfice net de 8,0 à 16,1 mio CHF.

MIGRATION DE CAPACITÉS

Le groupe invoque une baisse des revenus dans la division Enveloppe du bâtiment, une pression persistante sur les importations et le coûts, ainsi que des effets de changes défavorables. L'unité a généré un chiffre d'affaires de 376,0 mio CHF, en baisse de 8,5%. La marge EBIT a dégringolé à 1,3%, contre encore 7,5% en 2013.

La direction juge urgent d'accélérer la délocalisation de la production de fenêtres en PVC d'EgoKiefer d'Altstätten vers Pravenec, en Slovaquie. L'extension des capacités de production de fenêtres en bois sur le site zurichois est également remis en question, engendrant les suppressions d'emplois annoncées. Les conséquences sociales seront limitées "autant que possible", assure l'entreprise.

Technique du bâtiment a accéléré ses ventes de 2,4% en chiffres ajustés, à 490,2 mio CHF. La marge EBIT s'est érodée de 1,6 point de pourcentage (pp) à 7,8%, en raison de l'exposition de AFG sur la marché russe, dont la monnaie s'est effondrée l'an dernier.

Sécurité du bâtiment a vu son chiffre d'affaires grappiller 2,7% à 149,9 mio CHF. La marge EBIT s'est lézardée de 3,3 pp à 6,1%, en raison de retards pris dans la mise en exploitation de nouvelles installations, ainsi que du transfert de priorité des constructions commerciales vers les ouvrages résidentiels notamment.

La direction se refuse à articuler des objectifs concrets pour l'année en cours et ne se livrera pas à cet exercice avant le mois d'août et la publication des résultats sur le premier semestre.

jh/al

(AWP / 03.03.2015 07h51)