Abd Rabbo Mansour Hadi condamne les attentats au Yémen

Le président du Yémen Abd Rabbo Mansour Hadi a condamné samedi les attentats-suicide de la veille à Sanaa qui ont fait 142 morts, affirmant qu'ils visaient à enfoncer le pays "dans le chaos". Les attaques ont été revendiquées par l'Etat islamique.

Quatre attentats-suicide ont visé deux mosquées fréquentées par des fidèles chiites dont les Houthis, ces miliciens chiites qui se sont emparés en début d'année de Sanaa.

M. Hadi a dénoncé des attaques "terroristes et lâches" dans une lettre adressée aux familles des victimes. "De telles attaques haineuses ne peuvent avoir été perpétrées que par les ennemis de la vie", qui veulent enfoncer le Yémen dans le "chaos, la violence et les luttes intestines", indique-t-il dans cette lettre publiée vendredi soir par son bureau.

Deux faces d'une même pièce
"L'extrémisme chiite, représenté par la milice houthie, et l'extrémisme sunnite, représenté par Al-Qaïda, sont les deux faces d'une même pièce qui ne souhaitent ni le bien ni la stabilité du Yémen et de son peuple", écrit-il encore.

Al-Qaïda, qui se bat contre les forces gouvernementales mais qui mène aussi une guerre sans merci aux Houthis, a affirmé vendredi qu'elle ne visait pas les mosquées.

(ats / 21.03.2015 13h28)
News les plus lues