Afghanistan : 30 policiers et soldats tués dans des attaques des talibans (responsables)

Hérat (Afghanistan) - Environ trente policiers et soldats ont été tués lors d'attaques des talibans dans l'ouest de l'Afghanistan, ont indiqué mercredi des responsables, trois jours après la fin d'un cessez-le-feu déclaré par les insurgés.

"Plus de la moitié des morts ont péri lors d'une embuscade et de l'explosion de bombes en bord de route qui ont ont touché un convoi de renforts", a déclaré à l'AFP le gouverneur de la province de Badghis, Abdul Qhafoor Malikzai.

Les autres policiers et soldats ont été tués lorsque les assaillants ont pris d'assaut leurs bases dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-il ajouté.

Les talibans ont revendiqué ces attaques dans un message envoyé via l'application WhatsApp aux journalistes.

"Pendant le cessez-le-feu, les talibans ont envoyé des informateurs pour collecter des renseignements sur les bases et planifier les attaques", a assuré le chef du conseil provincial Abdul Aziz Bek, qui a confirmé le bilan.

Dix-sept années après qu'une coalition internationale les a chassés du pouvoir en octobre 2001, quelques semaines après les attentats du 11 septembre, les talibans ont décrété un cessez-le-feu inédit avec les forces afghanes, qui a couru de vendredi à dimanche.

Le président Ashraf Ghani avait de son côté décidé d'une interruption des combats d'une semaine démarrant mardi dernier.

Le chef de l'Etat a annoncé samedi une prolongation de dix jours du cessez-le-feu. Les insurgés ont fait savoir dimanche qu'ils ne souhaitaient pas s'aligner.

(©AFP / 20 juin 2018 09h11)
News les plus lues