Afghanistan: neuf policiers et militaires tués dans un attentat suicide

Kaboul - Six policiers et trois militaires ont été tués samedi dans un attentat suicide des talibans dans la province de Logar, au sud de Kaboul, a indiqué à l'AFP Din Mohammad Darwesh, le porte-parole du gouverneur de la province.

Aujourd'hui, un kamikaze a fait exploser son véhicule contre des forces de sécurité dans le district d'Azra, dans la province de Logar, a précisé le porte-parole du gouverneur de la province, où les talibans sont bien implantés.

Six policiers et trois soldats ont été tués, a précisé M. Darwesh, ajoutant que 20 civils ont été blessés dans l'attaque. Hamidullah Hamid, le gouverneur du district d'Azra a confirmé l'attaque et donné le même bilan.

De leur côté, les talibans ont revendiqué l'attentat dans un communiqué de leur porte-parole, Zabihullah Mujahid. Le poste (de police) a été entièrement détruit, précise le communiqué qui revendique la mort de 10 officiers de police locaux. Les talibans exagèrent régulièrement les bilans de ce type d'attentats.

La province du Logar est régulièrement la cible d'attaques des insurgés talibans. La dernière attaque de ce type remonte au 14 octobre dernier, lorsque six policiers locaux avaient été tués par un groupe de talibans armés. Les policiers, sous-équipés, n'avaient pu se défendre contre les assaillants.

En août, environ 200 talibans avaient lancé une offensive dans la province de Logar, en pleine crise électorale pour la désignation d'un nouveau président.

L'incident de samedi intervient à un moment clé pour les forces de sécurité afghanes, alors que le gros des troupes de l'Otan doit quitter le pays d'ici à la fin de l'année, laissant les Afghans pratiquement seuls face aux insurgés.

La saison des combats, qui a pris fin en Afghanistan avec l'arrivée de l'automne, a été particulièrement meurtrière cette année avec d'intenses combats dans plusieurs provinces dont le Logar.

En 2015, à la suite de la signature d'un accord de sécurité entre l'Afghanistan d'une part et les Etats-Unis et l'Otan d'autre part, quelque 12.500 soldats étrangers devraient encore rester sur place.

(©AFP / 01 novembre 2014 13h17)
News les plus lues