Air France: la direction n'a fait aucune annonce salariale

La direction d'Air France promet d'"améliorer le quotidien des salariés" pour répondre à leur "malaise", mais écarte une négociation salariale / © AFP/Archives / THOMAS SAMSON
La direction d'Air France n'a fait aucune nouvelle annonce salariale jeudi en comité central d'entreprise (CCE) mais a promis "des mesures immédiates pour améliorer le quotidien des salariés", selon des sources concordantes.

La réunion organisée au siège de la compagnie tricolore à Roissy était très attendue des syndicats, la présidente par intérim, Anne-Marie Couderc, ayant promis des "mesures et actions concrètes" pour répondre au "malaise" exprimé par le personnel.

Dix syndicats de tous métiers, à l'origine de 15 journées de grève entre fin février et début mai, ont menacé de relancer le conflit salarial du 23 au 26 juin inclus, faute d'annonces satisfaisantes.

Mais le conseil d'administration d'Air France-KLM, qui s'est concerté mercredi selon un participant, a "confirmé qu'il n'y avait pas de mandat pour une nouvelle négociation salariale dans les circonstances présentes et dans l'attente de la mise en place d'une nouvelle gouvernance", a indiqué la direction dans un communiqué.

L'ancien PDG du groupe aérien, Jean-Marc Janaillac, a démissionné début mai après le rejet par le personnel d'une proposition salariale pluriannuelle (2% en 2018 puis 5% sur trois ans).

Mme Couderc, qui a pris la tête d'une direction provisoire, ainsi que le directeur général d'Air France, Franck Terner, ont présenté jeudi en CCE "des mesures concrètes (...) afin de répondre à l'expression des salariés lors de la consultation", selon Air France.

Il s'agit de "mesures immédiates pour améliorer le quotidien des salariés", financées par un "budget exceptionnel (débloqué) dès cet été". Parmi elles, notamment, "la rénovation des locaux de piste à Orly ou encore l'augmentation de la disponibilité des chambres de repos dans les locaux d'Air France pour les navigants".

La direction lance par ailleurs une "grande démarche d'expression des salariés et de dialogue" afin que ces derniers expriment "leurs insatisfactions mais aussi leurs convictions et propositions".

Le projet, dont le but est d'offrir un diagnostic complet à la future gouvernance, sera animé par un comité de pilotage dans lequel M. Terner figurera aux côtés de représentants des salariés, de personnels volontaires et de personnalités extérieures comme Bruno Mettling, ancien DRH d'Orange notamment, a-t-on appris de sources syndicales.

C'est un "foutage de gueule complet", a réagi auprès de l'AFP un pilote membre de l'intersyndicale. Il n'y a eu "qu'une seule annonce: +vous n'aurez rien!", même pas les 3,65% qui ont fuité dans la presse", a-t-il poursuivi.

Les discussions menées récemment entre la direction d'Air France et les syndicats représentatifs avaient abouti à une nouvelle proposition salariale: 3% d'augmentation générale en 2018 puis 0,65% début 2019, selon des sources syndicales. Mais le conseil d'administration a refusé d'avaliser toute nouvelle proposition.

L'intersyndicale devait se réunir jeudi après-midi pour formuler une position commune.



(©AFP / 14 juin 2018 14h56)


News les plus lues