Aldi s'engage pour la protection des abeilles

Aldi Suisse demande à ses producteurs suisses de fruits et de légumes de renoncer à huit pesticides tueurs d'abeilles. Dans un communiqué diffusé vendredi, Greenpeace considère cette décision comme un succès pour sa campagne contre la disparition des abeilles.

Le pas franchi par Aldi est important, souligne Françoise Debons Minarro, porte-parle de Greenpeace. Le distributeur a indiqué le nom de huit néonicotinoïdes, des pesticides spécifiques très nocifs pour les abeilles, qu'il ne souhaite plus trouver dans ses fruits et légumes, des choux aux pommes, a communiqué Greenpeace.

Ces produits chimiques sont dangereux pour la population des abeilles, qui ne cesse de diminuer. Greenpeace a établi une liste de onze produits qu'elle veut interdire.

"Aldi Suisse joue donc un important rôle de pionnier" a indiqué jeudi Philippe Schenkel, expert agricole à Greenpeace Suisse, dans le communiqué de l'organisation.

Engagement pour les abeilles
Les agriculteurs IP-Suisse, qui produisent le label TerraSuisse pour Migros, ont déjà renoncé à utiliser sept substances actives nocives présentes dans les produits phytosanitaires et les insecticides, a indiqué à l'ats Tristan Cerf porte-parole du grand distributeur. Les substances concernées avaient été déclarées toxiques par Greenpeace.

Migros aussi s’engage pour sauvegarder les abeilles. Elle soutient financièrement des projets en faveur de ces insectes et aide à créer des surfaces d'habitat naturel supplémentaire pour des espèces rares. Certaines filiales ont installé des ruches avec des colonies d’abeilles sur leur toit-terrasse, notamment celle de Genève-Carouge.

Contacté par l'ats, Aldi n'a pas pu confirmer l'information de Greenpeace en raison de l'absence de la personne responsable. Les autres distributeurs contactés par l'ats n'ont pas répondu.

(ats / 22.01.2016 17h41)