Allemagne: chute de 15% des exportations vers la Russie au 1er semestre

Berlin (awp/afp) - Les exportations allemandes vers la Russie ont chuté de plus de 15% au premier semestre et celles vers l'Ukraine de 32%, causant un manque à gagner de plus de 3,5 milliards d'euros à l'économie allemande, selon des chiffres publiés lundi.

Le manque à gagner des entreprises exportatrices allemandes est entre janvier et juin de 2,8 milliards d'euros pour la seule Russie, et de près de 900 millions d'euros pour l'Ukraine, selon les chiffres compilés par le comité de l'économie allemande pour les pays de l'Est, sur la base des données de l'Office fédéral des statistiques.

Le commerce à destination des pays faisant partie d'une union douanière avec la Russie a également pâti, avec un recul de 12% des exportations vers le Kazakhstan et de 21% à destination du Belarus au premier semestre, par rapport à la même période l'an passé.

"Il n'est pas exclu qu'à la fin de l'année nous arrivions à un recul des exportations de 20% à 25% à destination de la Russie", a commenté dans un communiqué le président du comité, Eckard Cordes, ce qui menacerait selon lui 50.000 emplois en Allemagne.

La Russie était en 2012 le dixième partenaire commercial de l'Allemagne. Les échanges avec le pays, dont l'Allemagne importe plus qu'elle n'exporte, étaient en recul avant même le début de la crise ukrainienne, sur fond d'économie russe déprimée, mais le marché russe est crucial pour certains secteurs, par exemple les machines-outils.

Le comité pour les pays de l'Est est une émanation des principales fédérations économiques allemandes, chargée spécifiquement de défendre les intérêts des entreprises actives en Europe de l'Est. Il a été critiqué pour ses positions très compréhensives à l'égard de Moscou au début de la crise ukrainienne, avant de soutenir les sanctions contre le Kremlin cet été.

Dans son communiqué lundi, il renouvelle toutefois ses mises en garde contre "une spirale de sanctions", alors même que la chancelière Angela Merkel en visite à Kiev a évoqué samedi l'hypothèse de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie.

afp/rp

(AWP / 25.08.2014 16h56)