Allemagne: des syndicats annoncent des grèves dans la fonction publique

Berlin - Les fonctionnaires allemands, qui négocient actuellement une hausse de 6% des salaires, vont effectuer des premiers arrêts de travail "avant Pâques", ont affirmé mardi deux syndicats, faisant ressurgir le spectre des grèves de 2016, notamment dans les crèches et les aéroports.

Sans préciser quels secteurs seraient touchés et pour quelle durée, le principal syndicat allemand de la fonction publique, Verdi, a indiqué dans un communiqué que faute d'"offre" du gouvernement, les fonctionnaires mèneront des "grèves d'avertissement avant Pâques (fin mars)".

Un second syndicat, DBB, a pour sa part indiqué que de telles actions pourraient avoir lieu "dès cette semaine".

Ces débrayages coordonnés de quelques heures accompagnent traditionnellement en Allemagne le début ou le milieu des négociations salariales menées de manière saisonnière à l'expiration de chaque accord de branche. En cas de blocage plus persistant, les syndicats ont ensuite recours à la grève dite "dure".

"Nous avons des différends sur les points fondamentaux, à la fois en termes de montant et de structure", a commenté le secrétaire général de Verdi, Frank Bsirske.

Les principaux syndicats du secteur public (Verdi, GEW et DBB) exigent une hausse de 6% des salaires et veulent que cette hausse se traduise par au moins 200 euros mensuel de plus pour les 2,3 millions de fonctionnaires des communes et de l'Etat fédéral qu'ils représentent.

Les fonctionnaires allemands mettent en avant le surplus budgétaire record de 36,6 milliards d'euros dégagé par Berlin en 2017.

"Les recettes fiscales du gouvernement fédéral et des municipalités se portent comme un charme, toute l'économie est à la fête, les actionnaires se frottent les mains. Quand est-ce que les fonctionnaires vont être invités à la fête?", s'interroge M. Bsirske.

Les fonctionnaires surfent sur la récente victoire d'IG Metall, le puissant syndicat allemand de la métallurgie, vaste branche comprenant notamment l'automobile, qui a récemment arraché un accord inédit sur le droit à la semaine de 28 heures -pour une durée limitée- et une hausse des salaires de 4,3%, après avoir exigé initialement 6%.

Les représentants des fonctionnaires ont commencé à négocier le renouvellement de leur accord de branche avec le ministère de l'Intérieur fin février à Potsdam, près de Berlin.

Le troisième tour de négociations doit avoir lieu mi-avril, selon Verdi.

En 2014 et 2016, avant et pendant les précédentes négociations sectorielles, Verdi avait appelé, conformément à la tradition de mise sous pression des employeurs, à des grèves d'avertissement qui avaient perturbé le fonctionnement de nombreux secteurs, comme le ramassage des ordures, les crèches, les hôpitaux et les transports.


(©AFP / 13 mars 2018 18h29)
News les plus lues