Allemagne: un Tunisien arrêté après la découverte d'une "substance toxique"

Berlin - Un Tunisien et son épouse ont été interpellés en Allemagne après la découverte dans leur appartement d'une substance toxique présumée mais non identifiée, la justice allemande n'excluant pas la piste terroriste.

Le Parquet général fédéral, compétent dans les affaires de terrorisme, a été saisi pour des soupçons de possibles "violences graves à l'encontre de l'État", une formulation recouvrant habituellement un attentat. Mais il a précisé qu'il était encore trop tôt pour savoir si une attaque était ou non planifiée, a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'institution.

"Nous devons attendre les résultats de l'enquête", a poursuivi cette source.

Le couple a été interpellé mardi soir à Cologne, dans l'ouest du pays. L'homme, un Tunisien de 29 ans, a été placé en garde à vue. Sa compagne a été laissée libre, a précisé le parquet.

Le couple a été interpellé par des unités spéciales de la police. La police soupçonne la présence d'une "substance toxique" dans l'appartement du couple, mais le produit faisait toujours l'objet d'analyses mercredi.

Selon la chaîne d'information en continu n-tv, l'épouse serait de nationalité allemande et récemment convertie à l'islam. Les enfants, dont le nombre n'a pas été précisé, ont été confiés aux services sociaux de la ville de Cologne, selon la police.

Les télévisions allemandes montraient mercredi matin des allées et venues d'agents de la police scientifique revêtus de combinaisons de protection spéciales, manifestement en raison de la substance découverte chez le couple.

Les autorités allemandes sont sur le qui-vive en raison de plusieurs attaques jihadistes perpétrées ou envisagées dans le pays ces dernières années.

La plus grave d'entre elles, survenue en décembre 2016, a été commise par un Tunisien de 23 ans, Anis Amri, auteur d'un attentat au camion-bélier sur un marché de Noël à Berlin. L'attaque, qui avait fait douze morts, avait été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI).

(©AFP / 13 juin 2018 13h42)
News les plus lues