Amag licencie 25 personnes en raison du franc fort

Schinznach-Bad AG (awp/ats) - Amag va licencier 25 personnes pour fin avril et ne va pas repourvoir certains postes. L'importateur de voitures justifie sa décision par le renforcement du franc et n'exclut pas de nouveaux congés ces prochains mois.

Ces suppressions de postes concernent surtout le segment importation, précise Amag, confirmant une information parue sur le site du pendant alémanique de "20 Minutes". Elles sont la conséquence d'un environnement de marché difficile, selon le porte-parole de l'entreprise Dino Graf.

Pour demeurer concurrentiels après l'abandon du cours plancher de l'euro, les importateurs helvétiques ont abaissé leurs prix, parfois jusqu'à 15%, explique Dino Graf. Amag essaie à présent de compenser ces pertes avec diverses mesures d'économies.

L'entreprise réduit ses charges de personnel en profitant avant tout de départs naturels et en diminuant les taux d'activité. Amag n'exclut pas de nouveaux licenciements ces prochains mois. Fin 2014, la société comptait 5480 collaborateurs. Son patron, Morten Hannesbo, avait confié en mars s'attendre à un repli des revenus de l'ordre de 3% cette année.

ats/rp

(AWP / 28.04.2015 16h46)